The Generations, tome 2 : Alight (Scott Sigler)


Titre : Alight
Edition : Lumen
Prix : 15 E
Pages : 568
Note : 20/20
Résumé :

Échappés de leurs cercueils, M. Savage, surnommée Em, et ses compagnons ont parcouru des kilomètres de couloirs envahis d’ossements, affronté la faim et la soif, combattu un redoutable ennemi, les Adultes, avant de pouvoir enfin se sortir du piège dont ils étaient prisonniers. Mais arrivés sur Omeyocan, le monde qui leur est destiné, les jeunes survivants déchantent vite…


Pour protéger et nourrir son peuple, à présent constitué de centaines d’enfants, Em va devoir explorer une cité dévastée, perdue au cœur d’une jungle habitée par de terribles créatures et, semble-t-il, d’autres êtres humains. Mais le danger qui guette la troupe ne vient pas seulement de l’extérieur. À mesure que le passé rattrape les adolescents, des clans se forment, des luttes intestines menacent la cohésion du groupe, l’adorateur d’un dieu assoiffé de sang est même prêt à tout pour renverser la jeune Savage…


J’avais eu un petit coup de cœur pour Alive, pour cette histoire tellement originale et bien écrite. Nath me l’a offert pour mon anniversaire, car elle savait que j’avais adoré le 1.  Et puis je l’ai laissé poireauté dans ma PAL jusqu’à la semaine dernière, ou sur un coup de tête, je me suis décidé à le lire. Bon, c’est aussi parce que le tome 3 sort en juin ! J’ai eu un immense coup de cœur pour Alight, c’est un second tome exceptionnellement intense !

J’avais peur qu’Alight subisse le syndrome du second tome avec un premier tome aussi bon, et bien non, Scott Sigler a réussi l’exploit d’écrire une suite encore meilleure, du coup, je me meurs d’impatience à l’idée de découvrir la conclusion de la saga. Parce que bon sang, Alight, c‘est juste de la bombe intercidérale. C’est bourré d’action, de tension, et de choix narratifs vraiment pas mal du tout. On reproche souvent le début lent de Alive, mais alors, dans Alight je cherche encore la lenteur dans le récit. Avec ce second opus, tu as plutôt l’impression d’avoir embarqué dans Space Mountain ! J’ai essayé de faire durer le plaisir, en ne le dévorant pas d’un coup, mais l’histoire est tellement intense et prenante que je l’ai aligné en quelques jours.

Les personnages subissent une évolution assez incroyable, on passe de personnages un peu paumé d’à peine douze ans d’âge mental, à des adolescents conscient de leurs responsabilités envers les plus jeunes. J’ai beaucoup aimé Em dans ce second tome, elle prend vraiment son rôle de leader au sérieux et n’hésite pas à se mettre en danger pour le bien des siens. Et en même temps, elle a du mal à garder son pouvoir à mesure que les souvenirs des Adultes envahissent la mémoire des siens.

Pas mal de tension entre les personnages dans ce tome. Ce qui donne lieu a une jolie intrigue politique, très bien menée. J’ai été impressionnée de voir les cheminements narratifs que l’auteur à choisi de faire pour ce tome, ça aurait pu être franchement brouillon, mais nan, là cela relève juste du génie. C’est bon et bien raconté.

J’en profite pour vous dire que Bishop m’appartient, je l’avais adoré dans Alive, j’en suis tombée folle dans ce second tome. Derrière ses airs de gros dur, il est vraiment un personnage exceptionnel et un soutien incomparable pour Em. J’adore l’alchimie qu’il y a entre ces deux personnages au caractère si affirmé.

En lisant Alight, je me suis demandé si Pierce Brown et Scott Sigler était ami, vous devez vous demander pourquoi, hein ? Et bien pour la bonne et simple raison que ce sont des auteurs avec le même degré de sadisme. L’auteur n’épargne vraiment rien à ses personnages, même à la toute fin, quand on pense qu’ils ont enfin mérité une pause, et bah non, il en rajoute une couche, mais sans que cela parte dans le n’importe quoi. Cela reste toujours maîtrisé.

J’ai vraiment hâte, mais vraiment, de lire le dernier tome de cette trilogie. C’est une série de grande qualité qui gagnerait a être plus connue. Je la conseille beaucoup autour de moi, parce que j’ai vraiment beaucoup d’affections pour les personnages, mais aussi pour l’univers. Si vous ne connaissez pas encore The Generation de Scott Sigler, je vous pousse fortement à tenter l’expérience !

Publicités

4 réflexions sur “The Generations, tome 2 : Alight (Scott Sigler)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s