The Corpse Queen de Heather Herrman

Titre : The Corpse Queen
Edition : Fibs
Pages : 48

Alors que sa meilleure amie Kitty vient de mourir dans des circonstances mystérieuses, Molly Green, orpheline de dix-sept ans, découvre l’existence d’une tante dont elle ne savait rien.

Richissime, Ava est disposée à prendre la jeune fille sous son aile… à condition que celle-ci soit prête à en payer le prix. Car Ava a bâti sa fortune en pillant des tombes pour revendre les dépouilles à des étudiants en médecine avides d’apprendre la chirurgie. Et elle veut que Molly l’aide à se procurer les corps.

Or à Philadelphie dans les années 1850, une jeune fille non mariée n’a que peu de perspectives. De plus, Molly est bien décidée à remonter la trace de l’étudiant qu’elle pense être l’assassin de Kitty. Elle accepte donc et découvre son nouveau métier… mais surtout, les leçons d’anatomie du docteur LaSalle, qui vont la fasciner. Mais à cette époque, aucune femme n’est censée étudier pour devenir chirurgienne. Et alors qu’un meurtrier sévit en ville et que la mort de Kitty reste impunie, la poursuite du savoir devient pour Molly une danse… mortelle.



 

Tu le sais, les couvertures de romans jouent un rôle très important pour moi, souvent elles vont déterminer si je vais me donner la peine de lire l’histoire ou pas, et il faut dire que The Corpse Queen avec cette incroyable couverture m’a de suite fait chavirer.

Je suis rapidement tombé sous le charme de ce Philadelphie des années 1850, de cette ambiance morose et glauque, de cette société impitoyable ou le maitre mot est richesse, puissant ou pouvoir. Un univers dans lequel il est naturel que des jeunes filles se fassent utiliser et tuer…

On suit Molly, jeune femme à peine âgée de 18 ans qui doit faire face à la mort de sa meilleure amie, elle va être expulsée du couvent suite à un fâcheux accident, bizarrement au même moment, une femme censé être sa tante fait son apparition. Molly se voit offrir une seconde chance un peu particulière mais surtout la possibilité d’enquêter sur la mort de Kitty, car la jeune femme en est persuadé, quelqu’un a assassiner sa meilleure amie.

The Corpse Queen est un récit très visuel, avec des scènes très décrite, il est clairement pour un publique avertis de ce côté là, certaines scènes sont vraiment dégoutante, en effet on assiste à plusieurs autopsie et même a un accouchement. Il faut dire que ce roman explore les progrès de la médecine dans les années 1850, la difficulté de recevoir un enseignement de qualité et de devenir médecin à l’époque, la principale difficulté étant de se procurer des cadavres frais pour les travaux pratiques.

C’est un roman qui aura su me surprendre du début à la fin, j’ai beaucoup aimé ce récit, il fait froid dans le dos et est très addictif. Je te garanti que tu vas passer un très bon moment avec ce récit parce qu’il est très immersif et surtout intensif.


3 réflexions sur “The Corpse Queen de Heather Herrman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s