Inaccessibles, tome 1 : La tour aux milles étages (Katharine McGee)

img_0281

Titre : la tour aux milles étages
Edition : Michel Lafon
Prix : 17.95
Pages : 411
Note : 11/20
Résumé :

New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal.
Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage… Qui a pu accéder à cet étage? Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux…
• L’image parfaite de Leda Cole cache une addiction à une drogue qu’elle n’aurait jamais dû essayer et à un garçon qu’elle n’aurait jamais dû toucher.
• La vie merveilleuse et sans problèmes d’Eris Dodd-Radson vole en éclats quand une horrible trahison brise sa famille.
• Le travail de Rylin Myer dans l’un des plus hauts étages la propulse dans un monde – et une histoire d’amour – qu’elle n’aurait jamais imaginé. Mais que lui coûtera cette nouvelle vie ?
• Watt Bakradi est un génie de la technologie qui cache un lourd secret : il sait tout sur tout le monde grâce à une IA qu’il a créée. Pourtant quand il est engagé par une fille des étages supérieurs pour espionner un garçon, il se retrouve piégé dans une toile de mensonges inextricable.
• Et vivant au-dessus de toute cette agitation, Avery Fuller, génétiquement créée pour être parfaite. Celle qui semble tout avoir est pourtant tourmentée par la seule chose qu’elle n’aura jamais…


Bien comme c’est de plus en plus récurrent, je vais vous donner mon ressentie à chaud de ma lecture d’Inaccessibles. Au vu de résumé, je m’attendais à une histoire pleine d’enquêtes, mais surtout avec du suspens. J’ai été très déçu par ma lecture, car elle avait beaucoup de potentiel, mais que l’auteure ne l’a pas exploité comme il aurait fallu. À la place, j’ai eu l’impression de lire une fanfiction futuriste de Gossip Girl.

Pourtant tout commençait plutôt bien. Le prologue est très engageant et envoie du lourd. Mais imaginez ma surprise quant au premier chapitre, on nous indique que l’histoire se passe deux mois avant le prologue. J’ai été assez contrarié d’autant plus que le résume du roman nous promets vraiment des enquêtes avec des suspects potentiels. Là, on se retrouve simplement dans la vie d’adolescents, pour la plus part riche et dont les problèmes m’ont semblé insignifiants.

Néanmoins, on retrouve le point de vue de certains habitants du milieu de tour, mais la volonté de donner une idée de l’ordre sociale est vraiment bâclée. Je crois que l’on a deux ou trois points de vues pour les milieux de tours et tout le reste concernent les habitants du haut de la tour. Alors pour le réalisme social, on repassera… Outre le fait de trouver le résumé quelque peu mensonger, j’ai franchement été dérangée par les personnages. Ils ne sont pas attachants, certains franchement insupportables et malsain comme c’est le cas de Leda ou encore d’Atlas. Et puis même si on parvient à se prendre un peu d’affection pour eux comment pourrait On s’identifier à leurs vies ? Entre soirées et problèmes de riches. Difficile de trouver de la profondeur dans leurs constructions. Le seul qui a vraiment capté mon attention, c’est Watt encore qu’à la fin, lui aussi commençait à me taper sur le système.

Concernant la plume de l’auteure, en soit elle n’est pas désagréable mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire continuellement des parallèles avec La série Gossip Girl. De plus, à peine, quelques chapitres de lu que je savais déjà qui était la personne qui tombe de la tour alors autant dire que le suspens du roman était déjà enterré. J’attendais beaucoup de cette lecture et je suis franchement déçu parce que l’univers est à peine posé. L’auteure nous lâche avec des termes techniques qui sont parfois difficiles à comprendre. Et franchement, je ne comprends pas ce retour de deux mois en arrière, clairement ce qui se passe dans la vie des personnages tiendrait en trois grosses semaines.

Je suis profondément déçu par ce récit … Je ne me suis pas encore décidé concernant le fait de lire la suite ou pas. Peut-être que l’auteure prend le temps d’approfondir son univers et ses personnages dans la suite. La fin m’a quand même laissée avec une certaine curiosité concernant la suite des événements. À voir … 

Publicités

5 réflexions sur “Inaccessibles, tome 1 : La tour aux milles étages (Katharine McGee)

  1. Je m’attendais à un univers du style Gossip Girl donc je n’ai pas été déçue de ce côté là mais c’est clair que je ne me suis pas identifiée à eux, à leurs problèmes de gens riches… Je lirai quand même la suite 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Et bien moi, contre toute attente vu que je ne suis pas le public-cible, je me suis régalée avec ce roman. Je me permets de faire un lien vers ton billet dans le mien pour offrir un autre point de vue 🙂
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s