Les chiens (Allan Stratton)

Couverture Les chiens

Titre : Les chiens
Edition : Milan
Prix : 14,50E
Pages : 317
Note : 18
Résumé :

Cameron devait être à l’abri pour de bon, dans cette vieille ferme paumée au milieu de nulle part. Son père ne les dénicherait jamais dans un coin pareil, avait dit sa mère, N’empêche, dès le premier jour, Cameron sent bien que quelqu’un est déjà là. Invisible, mais il le sent. Il l’entend même. Quels secrets va-t-il découvrir dans cette baraque ?

J’ai entendu énormément de bien de ce roman, mais n’étant pas spécialement fan des choses qui font peur, je n’avais pas forcément envie de me lancer. J’ai finalement pris mon courage à deux mains et j’ai sauté à pieds joints dans cette histoire. Et quelle histoire ! Je ne m’attendais absolument pas à aimer à ce point.

L’histoire en elle-même ne change pas trop des classiques histoires de fantômes, mais elle a un petit plus, c’est que le fantastique est distillé avec précision dans le roman à tel point que l’on ne sait plus si c’est la réalité ou bien le personnage qui est en plein délire. D’ailleurs, Allan Straton a pris ce parti tout au long de son récit, ce qui a renforcé sa dimension effrayante, à certains moments, on frise même l’horrifique.

Niveau personnages, l’auteur à misé sur un nombre réduit de personnages pour renforcer l’impression de désolation qui ressort de ce roman. Cameron est un personnage étrangement attachant et on se plaît à être dans sa tête bien que des fois, comme je l’ai dit plus haut, on ne sait plus ce qui est de l’ordre du réel et celui du délire d’un jeune homme dont la vie n’est pas toute simple, d’autant plus que les adultes autour de lui mettent tous sur le compte de sa trop grande imagination.

Concernant l’intrigue, j’utiliserais l’adage qui dit  » tous vient à point qui sait attendre « , c’est exactement l’impression que m’a donnée le déroulement de cette histoire. Tous arrivent au bon moment ce qui nous offre un livre exceptionnellement bon et agréable à lire. La plume de l’auteur est très agréable et fluide. En somme, Les chiens est un livre très bien travaillé.

J’ai passé un agréable moment, flippant mais agréable, en compagnie de ce livre, c’est clairement roman qu’il faut lire au moment d’Halloween si l’on souhaite se faire peur surtout que le côté addictif de ce roman vous fera le finir tard dans la nuit, je vous souhaite d’agréables cauchemars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s