Red Rising, tome 3 : Morning Star ( Pierce Brown)

Couverture Red rising, tome 3 : Morning Star

Titre : Morning Star
Edition : Hachette
Prix : 18 E
Pages : 552
Notes : 20/20
Résumé :

« JE SUIS LE FAUCHEUR.
JE CONNAIS LA DOULEUR. JE CONNAIS LES TÉNÈBRES.
CE N’EST QUE LE DÉBUT. »
 
Darrow aurait voulu vivre en paix.
Ses ennemis l’ont jeté dans la guerre.
Darrow s’est élevé parmi les puissants
qui dirigent la Société
pour mieux préparer sa révolution.
 
À présent,
la fin du règne tyrannique des Ors a enfin sonné.
 
Malgré les doutes qui l’assaillent,
malgré les anciens amis qu’il va devoir affronter
aux quatre coins du Système solaire,
Darrow est plus que jamais déterminé à briser les chaînes… 

Incroyable, c’est déjà la fin ! On se retrouver une dernière fois pour parler de ma trilogie coup de cœur : Red Rising, et plus précisément pour déclarer mon amour à Morning Star et Pierce Brown. Un dernier tome qui m’en aura fait voir des vertes et des pas mures, j’ai dévoré Morning Star comme quelqu’un qui n’a pas mangé depuis plus d’un siècle et pourtant dieu sait que j’aurais aimé le faire durer des jours et des jours. 

Je suis à la fois incroyablement triste et totalement heureuse d’avoir fini cette trilogie. Quand je pense qu’au départ, je m’étais dit, je vais lire le tome 1, mais je suis pratiquement sûr que je ne vais pas aimer. AH,AH,AH ! La bonne blague. Red Rising est l’une des meilleures série de dystopie et de SF qui m’ai été donné de lire. Mais assez parlé de la série en généra, parlons plutôt du cas Morning Star.

Qui l’aurais cru ? Un troisième tome aussi bon que le second… Pour moi, c’était quelque chose de presque impensable, j’attendais le moment de le commencer, avec la boule au ventre et des questions plein la tête  » serait-il à la hauteur des précédents ? La fin va-t-elle tout gâcher ?  » Pierce Brown, merci, ce ne fut pas le cas. L’auteur nous offre un final à la mesure de son univers : grandiose et explosif.

On a presque fini par s’habituer aux grands nombres de morts dans les livres de Pierce Brown pourtant, j’ai particulièrement été touchée par les personnages qui sont morts dans ce dernier tome, car je me suis rendu compte que je m’étais énormément attachée à eux. J’ai d’autant plus tremblé pour Darrow, Mustang et Sevro, car énormément de poids repose sur leurs épaules. Mais aussi parce que la guerre les a changés, je n’ai pas pu me retenir de les aimer encore plus.

Pierce Brown a fait le choix d’un dernier tome moins centré sur Darrow est plus axé sur son entourage, l’amour et la peur qu’il ressent pour eux, sa dépendance et son besoin de reconnaissance vis-à-vis de sa famille et de ses amis. On a le droit à d’épique moment de Bromance entre Sevro et Darrow. Je vais vous dire ce que je pense à présent, le grand amour de Darrow ce n’est ni Eo ni Mustang mais Sevro, j’ai hâte qu’il ouvre les yeux et qu’il arrête de se voiler la face ( ha ha ha, j’étais morte de rire en écrivant ça ). Sevro, pour mon plus grand plaisir, a une place capitale dans Morning Star, il est et sera à jamais l’un de mes personnages préférés. Son humour, son arrogance et sa vulgarité ont fait de lui mon petit rayon de soleil personnel. Je l’aime d’amour, et cela, pour la vie !

La fin de Morning Star est méritée, certains penseront sans doute qu’elle est trop « douce » en comparaison de l’univers, mais je l’ai trouvée parfaitement juste, tous nos survivant méritent carrément cette fin. Pendant les 70 dernières pages, j’ai successivement perdu mes cheveux, arrachés mes yeux et fait trois voir quatre arrêts cardiaques. On ne le dira jamais assez mais Pierce Brown est le roi du renversement de situation ! 

Je vais vous épargner le très long paragraphe sur l’univers, car vous savez déjà à quel point je l’aime et à quel point il m’a marqué, tant pour sa diversité, sa complexité, son atrocité et sa beauté. Finalement … Je vais peut-être encore vous en parler un peu. Le style d’écriture très visuel de Pierce Brown lui a permis de nous offrir un univers d’une beauté et d’une complexité que j’ai rarement vu chez d’autre auteur. Il nous offre une société atroce et très dure et en même temps, un univers tellement riche de possibilité. Je ne sais pas comment il a fait, mais tout, je dis bien tout était parfaitement parfait. Personne n’aurait pu créer l’univers de Red Rising comme il l’a fait, Pierce Brown a un talent d’écrivain totalement bluffant et bon sang que cette trilogie va me maquer.

Pierce Brown est un auteur qui n’a pas froid aux yeux et qui revendique au travers de ses textes un talent et un sadisme sans pareille. Je n’aurais de cesse de le clamer haut et fort, Pierce Brown est un génie, mettez-lui un stylo et des feuilles entre les mains et il vous bouleversera comme vous n’avez jamais été bouleversé ! Je l’aime d’amour et je pense que si un jour, j’ai l’immense, l’incommensurable honneur de le rencontrer, je lui ferais une déclaration d’amour. En attendant, je couche sur cet article tout l’amour que j’ai pour lui et pour ce qu’il a écrit.

J’aime d’amour Morning Star, et j’aime encore plus d’amour la totalité de la trilogie Red Rising. J’ai l’impression d’avoir vécu chaque instant auprès de Darrow, d’avoir rit, pleurer et souffert avec lui, d’avoir assisté à tous ces innombrables combats. Je pense que Red Rising fait partie de ces rares séries qui restent éternellement gravée dans la mémoire de ses lecteurs. Bien sûr, je conçois que certains n’aient pas aimés ( attendez que je les trouve et que j’ai une petite discussion avec eux * rire diabolique *) mais Red Rising est unique, et incomparable, c’est une trilogie qui demande de la réflexion, de la patiente et de l’amour pour être appréciée.

Je ne vous cache pas que je suis à la fois très heureuse et morte de peur de savoir qu’elle va être adaptée au cinéma ! Bon, les loulous, je pense que cette fois, vous avez compris toute l’étendue de mon amour pour Pierce Brown et pour Red Rising, et que de toute façon, il n’y a pas assez de mots, quelque soit la langue, pour exprimer à quel point la plume et l’univers de cet auteur sont parfait !

Publicités

4 commentaires sur « Red Rising, tome 3 : Morning Star ( Pierce Brown) »

  1. Il m’attend dans ma petite PAL et je vais pas tarder a le lire! Contente que la fin de cette saga ne sois pas bâclée comme certaines.. J’ai trop hâté de le lire!!
    Quoiiii??? Je savais pas que ça allait être adapté au cinéma!! C’est génial!! (J’espère qu’ils vont pas tout bâclé..)
    Merci pour ta chronique, a bientôt !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s