Nous les menteurs (E. Lockhart)

Couverture Nous les menteurs

Titre: Nous les menteurs

Edition : Gallimard

Prix : 15,50 E

Résumé :

Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents – les Menteurs – dont l’amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.
Le grand amour. La vérité.

Je dois admettre que je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre quand Rêveuse Eveillée me l’a prêté. Ce fut une lecture assez spéciale et je me pose encore la question de savoir si j’ai aimé ce roman. Tout le long du livre je me demandais où l’auteure voulait nous emmener. Et cette fin ! Quelque chose auquel on ne s’attend pas du tout.

Cadence à 17 ans lorsqu’elle retourne sur l’île familiale. Suite à un événement pendant l’été de ses quinze ans, la jeune fille est malade, elle est assaillie par des migraines post traumatique. Pendant tout le roman, elle va tenter de se souvenir de ce qui s’est produit ce fameux été.

Cadence n’est pas le genre de personnage auquel j’ai l’habitude d’apprécié, d’ailleurs je ne sais même pas si je l’ai aimé. C’est une jeune fille particulière et cela même sans ses problèmes de santé. On ne sait jamais vraiment si elle est folle ou saine d’esprit. Les menteurs sont une bande un peu particulière, ils ont chacun leurs originalités et j’ai trouvé que c’était ce qui faisait le charme de ce roman. Beaucoup des personnages sont haut en couleurs, du genre que l’on a peu l’habitude de voir.

L’histoire m’a laissé de glace un bon moment pourtant j’avais ce besoin de continuer à lire ce roman, je voulais réellement savoir ce qui allait se produire à la fin, qu’elle était cette révélation tellement importante que toute la famille, à l’exception de Cadence, est dans la confidence. La jeune femme se rend compte peu à peu que les menteurs ont fait quelques choses l’été de leurs quinze ans qui a bouleversé toute la famille.

Peu à peu l’idée que Cadence ce fait de son accident disparaît et la vérité surgit par petit éléments sans qu’elle parvienne à la saisir dans son intégralité. La fin du roman est une véritable bombe, la vérité sur ce qu’il s’est produit l’été Quinze est tellement inattendu. Je suis restée scotcher par les révélations que nous fait Cadence.

Je n’arrive pas à mettre des mots sur ce que j’ai éprouvé pour ce roman, la fin est bouleversante mais j’ai trouvé le reste du roman était assez plat. Nous les menteurs est un roman assez original et la complexité du l’intrigue rend le roman assez captivant et très intrigant.

Publicités

2 réflexions sur “Nous les menteurs (E. Lockhart)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s