Les ombres de Julia, tome 2 : La créature intérieure de Catherine Egan

Chronique-min

Titre : La créature intérieur
Edition :Milan
Pages: 490

Julia et un groupe hétéroclite de révolutionnaires, de savants et de voleurs ont traversé les océans et les déserts pour arriver dans la ville de Tianshi, où ils espèrent trouver un certain Ko Dan, le seul sorcier capable de défaire le terrible sortilège qui lie le petit Théo à une magie ancienne et destructrice. Le Xianren Cazmir veut cette magie, au prix de la vie de Théo s’il le faut, et, pendant que Julia et ses compagnons cherchent Ko Dan, les assassins de Cazmir les traquent, eux.

Julia, qui s’est juré de protéger Théo, peut gérer le danger. Ce qui l’effraie vraiment se trouve en elle. Son étrange capacité à se rendre invisible a pris une nouvelle tournure, plus inquiétante, à mesure que Julia l’apprivoise et l’explore : elle peut maintenant disparaître si complètement que c’est comme si elle entrait dans un autre monde. Un monde infernal, rempli de créatures difformes qui semblent la reconnaître et la considérer comme l’une des leurs.

Alors, Julia est-elle une fille avec un monstre enfoui en elle ? Ou un monstre ayant pris l’apparence d’une fille ?
Et est-ce si important, tant que ce monstrueux pouvoir lui permet de sauver Théo ?



Mon avis-min

J’avais lu et adoré le premier tome des Ombres de Julie, mais cela fait déjà un sacré moment. J’avais un peu peur de me lancer dans cette suite, surtout que pas mal de gens m’en avait donné un avis mitigé. Pourtant, ce ne fut pas une mauvaise lecture dans mon cas. 

Je jette une bouteille à la mer que j’espère un jour va être prise en compte, mais bon sang ce serait vraiment génial si les éditeurs mettaient un résumé du premier tome dans les suites, parce que quand on lit un roman plus d’un an après le précédent, c’est vraiment compliqué de garder le gros de l’histoire en mémoire. Encore plus quand tu lis beaucoup, bref.

Cette suite, bien que très différente du premier tome, était plutôt intéressante, on est face à un second tome, ce qui veut dire tome de transition, pour autant, je ne me suis pas ennuyée durant ma lecture.Je jette une bouteille à la mer que j’espère un jour va être prise en compte, mais bon sang ce serait vraiment génial si les éditeurs mettaient un résumé du premier tome dans les suites, parce que quand on lit un roman plus d’un an après le précédent, c’est vraiment compliqué de garder le gros de l’histoire en mémoire.

J’ai apprécié faire la connaissance de nouveaux personnages, notamment de Jun, il est en phase de devenir l’un de mes personnages favoris. On en apprends beaucoup plus sur ce que cachent les pouvoirs de Julia et ça, c’était sans doute l’élément le plus intéressant du roman. J’ai hâte de voir ce que l’autrice nous réserve dans le troisième tome des aventures de cette jeune femme aux capacités extraordinaires. 

L’autrice nous donne avec ce second tome, une transition dans son intrigue, mais elle n’est pas dénuée de sens, on apprend énormément de choses sur les personnages, mais aussi sur l’univers. Un tome de transition, oui, mais pas aussi lourd qu’il aurait pu être. Je suis donc très curieuse de voir ce que va réserver le prochain tome.

3.5-min

 


Une réflexion sur “Les ombres de Julia, tome 2 : La créature intérieure de Catherine Egan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s