Meg Corbyn, tome 1: Lettres Écarlates d’Anne Bishop

pqt0X5e8tX_VmgBB8-duFWrrsHg@250x389

Titre: Lettres Écarlates
Editions : Bragelonne
Prix: 20 E
Pages : 504
Note : 20/20
Résumé :

 Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

Meg Corbyn, c’est une saga que je prends plaisir à lire et relire indéfiniment, la première version de cette chronique date d’il y a deux ans, et je voulais actualiser s’il, on peut dire mon ressentie sur cette lecture tout bonnement incroyable.

C’est un premier tome, on peut le dire, parfait. L’histoire est innovante et change des livres d’urban fantasy que l’on a l’habitude de croiser sur le marché et depuis il n’y rien eu d’aussi accrocheur. Le tome 1 a été comme un vent de fraîcheur dans mon univers, je commençais à me lasser de genre de lecture, Meg Corbyn m’a réconcilier avec ce genre d’univers.

Je me demande comment ne pas aimer ce petit bijou, l’univers est tellement travaillé qu’il m’a laissé par terre, les décors sont splendides et les personnages tellement profonds. Si au début, la psychologie de Meg peut laisser certaines personnes dubitatives concernant l’histoire, on comprend très vite pourquoi elle est-ce qu’elle est ( vous remarquerez que j’essaie d’éviter les spoils, je ne suis pas très doué pour ça, mille excuses si je vous spoil sans le vouloir.).

Le personnage de Simon m’a fait chavirer, j’ai adoré son côté bourru et brut. Mêmes les personnages secondaires sont très intéressant et on se prend vite à en vouloir en connaitre plus sur leur compte notamment sur Monty ou encore Henry, qui sont deux personnages aux rôles importants.

Parlons un peu de Sam, le personnage le plus jeune et le plus adorable de l’histoire, son histoire est triste et pourtant, Meg parvient à lui redonner la joie de vivre ( entre nous, je pense que cela fait partie des choses qui vont faire chavirer le cœur de Simon)

J’ai eu un réel coup de cœur pour les créatures présentes dans le roman d’Anne Bishop, comme les poneys ou encore les fillettes représentant les saisons et les éléments. On décèle facilement la patte fantaisiste dans le roman, car l’auteure à avant d’écrire Meg Corbyn a publié une série fantasy nommée les Joyaux Noirs ( si quelqu’un les a lus, je veux bien un avis).

L’intrigue bien que dans un premier temps plutôt simple se complexifie tout au long du roman et nous permet de voir un très large morceau du fonctionnement de la société dans ce roman, de même qu’on enchaîne rebondissement sur rebondissement, l’intrigue ma tenue en haleine tout le long, impossible de décrocher, car quand on pense avoir un moment de répit, un nouveau problème surgit de nul par ou découle d’un qu’on pensait résolu. Si à la base, on pense juste voir affaire à une fois de Meg, l’histoire nous montre tout ce que les actions de la jeune femme impliquent et quelle part sombre de la société cela révèle.

Ne vous attendez pas à voir l’histoire s’intégrer dans la ville de New York ou bien Chicago, non Lettres écarlates possède son propre monde, bien que semblable au nôtre les continents et pays n’ont pas les mêmes appellations et les jours ainsi que les mois sont complètement différents des nôtres.

Pour finir, je vous le recommande vivement, c’est un livre plein de profondeur, et même si les personnages semblent un peu brutaux, ils n’en sont pas moins extrêmement attachants. Et puis, on se prend très vite d’affection pour eux. Meg Corbyn est une saga doudou qui réussit toujours à me faire sortir de mes pannes de lectures !

Publicités

2 réflexions sur “Meg Corbyn, tome 1: Lettres Écarlates d’Anne Bishop

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s