You don’t know my name, tome 1 de Kristen Orlando

Titre: You don’t know my name
Editeur : Milan
Pages: 399

Les parents de Reagan, 17 ans, font partie des Black Angels, une division secrète de la CIA spécialisée dans la libération des otages et la lutte contre les attaques terroristes. Reagan a passé sa vie à changer d’identité du jour au lendemain, à mentir à ses rares amies, voire à éviter toute forme d’intimité avec les gens qu’elle rencontre. Entraînée depuis sa plus tendre enfance au combat à mort et aux armes, elle est censée, le moment venu, rejoindre à son tour les rangs de l’agence.Cependant, Reagan n’est pas sure de vouloir marcher sur les traces de ses parents. Surtout depuis qu’elle connaît Luke, son nouveau voisin : tomber amoureuse de lui n’a jamais fait partie du programme… Mais des événements inquiétants se multiplient autour de Reagan. Elle se sent surveillée. Lorsque ses parents sont enlevés par un baron de la drogue, lui-même ancien Black Angel, elle n’a plus le loisir de s’interroger sur son avenir : elle part à leur recherche avec Luke et les Black Angels. Une aventure dangereuse, dont Reagan sortira meurtrie. Avec un seul objectif désormais : la vengeance.



chronique

Cela faisait un long moment que You don’t know my name me faisait envie, pratiquement depuis sa sortie, alors je me suis dit qu’il fallait vraiment que je franchisse le pas, surtout que le second tome est sortie depuis quelque temps.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre quand j’ai commencé cette lecture, je savais juste qu’elle était prometteuse puisque Carole m’en avait dit beaucoup de bien. J’ai été très agréablement surprise par cette lecture pleine de rebondissement où l’on plonge dans l’univers des agents secrets. Je me suis prise d’affection pour Reagan qui est loin d’avoir une vie facile, obligée de se cacher, de déménager régulièrement à cause de ses parents, la jeune femme se sent isolée et pour une fois qu’elle se plaît dans un endroit elle aimerait bien y rester.

J’ai aimé ce premier tome qui n’est ni trop introductif, ni pas assez, on a un bel aperçu de l’univers des black angels au travers des yeux de notre héroïne, mais on a aussi le droit à pas mal d’action, de bouleversement et de révélation. C’est un roman qui se dévore rapidement et de manière très agréable, surtout pour moi qui ait beaucoup de mal à lire en ce moment.

En bref, You don’t know my name est un premier tome vraiment sympathique, qui ouvre une saga avec beaucoup de potentiel, d’autant plus que je sais que le second tome est plutôt bon, par conséquent, j’ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures de Reagan ! Je vous recommande fortement, si vous voulez une lecture sans prise de tête, mais qui propose quand même un contenue intéressant.

4

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s