La fille qui n’existait pas de Natalie C. Anderson

déco2

Titre: La fille qui n’existait pas
Edition: PKJ
Prix: 17.90E
Pages: 405
Résumé:

Tina ne vit pas, elle survit sur le toit d’un immeuble des bas-fonds de Sangui. Cambrioleuse la plus habile d’un gang kényan, elle ne pense qu’à une chose : venger sa mère assassinée par son ancien employeur, le nabab blanc M. Greyhill. L’occasion se présente enfin quand on lui demande de s’introduire dans la luxueuse villa de ce dernier. Prise sur le fait par Michael, le fils Greyhill avec lequel elle a grandi, Tina commence à douter. Submergés par les souvenirs de leur enfance, les deux jeunes gens décident de passer un marché… Entre les rues inquiétantes de Sangui et la guerre qui menace son village natal, Tina voit sa vengeance prendre un tournant qu’elle n’aurait jamais pu imaginer…


4

déco chronique1Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre quand j’ai commencé à lire La fille qui n’existait pas, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise. Par les personnages, mais aussi par l’histoire et par le contexte du roman. Encore une fois PKJ nous offre de la diversité et de la qualité !

Commençons par le contexte du roman qui frappe par sa véracité, l’histoire se déroule au Kenya, où l’on suit Tina, une jeune femme qui aurait pu erre comme toutes les autres, mais en réalité, elle fait partie d’un gang et est une excellente voleuse. C’est une œuvre frappante parce qu’elle nous remet en perspective que notre quotidien n’est pas celui de tous le monde et que dans certains pays, les guerres, les gangs et bien d’autres problèmes font partie du paysage, c’est leur normalité.

L’autre chose que l’on remarque rapidement dans ce roman, ce sont les contrastes, que ce soit entre les classes sociales, les pauvres d’un côté, les riches de l’autre, mais aussi dans la façon dont le traitement humain est différent, il ne fait vraiment pas bon d’être une femme … L’auteure nous met face à de véritables problèmes et elle nous fait bien comprendre que ce n’est pas que de la fiction, ce qu’il est facile d’oublier.

Tina est une jeune femme pleine de ressource, mais qui traîne de sacré caisses, elle est forte, indomptable et plus que tout fidèle aux gens qu’elle aime. Je me suis tout de suite attachée à ce personnage que la vie a déjà tant marqué.

La fille qui n’existait pas est une histoire prenante, haletante et déstabilisante, on ne peut pas ressortir de cette lecture sans avoir été marqué par l’un de ses aspects et par son réalisme. C’est un roman à lire, il pose énormément de question sur les droits des hommes et des femmes, sur la surexploitation de certaines ressources en Afrique, du manque de considération pour la vie humaine.

Bref, une lecture troublante qui en plus de cela possède une intrigue vraiment bien ficelée, elle reste cohérente et garde son suspens jusqu’à la toute fin et j’ai adoré cela ! J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce livre !

déco3


3 réflexions sur “La fille qui n’existait pas de Natalie C. Anderson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s