Everything, everything de Nicola Yoon

Titre : Everything, everything
Edition : France Loisir
Prix : 15.20E
Pages : 368
Note : 18/20
Résumé :

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


Est-ce que j’arrive après la guerre ? Sans doute. Mais parfois, je ressens le besoin de lire un livre qui a beaucoup fait parler de lui après tout le monde. C’est pour cela qu’aujourd’hui, je viens vous parler d’Everything, everything. Carole en avait tellement marre que je n’ai toujours pas lu ce roman qu’elle me l’a offert. Encore merci chou !

C’est une histoire qui m’ assez surprise, j’ai aimé la construction du roman, à mi-chemin entre récit et cahier de bord. Les illustrations sont très belles et me donnaient l’impression d’être dans la tête de Maddy. C’est un roman à la fois mignon et cruel, qui m’a, à certains moments, mise en colère. Si vous l’avez lu, vous devez vous douter de quoi je parle.

Je suis tombée sous le charme de Maddy et Olly qui sont deux personnages formidables, mais aussi de Carla, l’infirmière dévouée de la jeune fille. La relation qui se construit entre nos deux personnages principaux, est belle, très belle. Un peu idéalisée, mais, dans le contexte, elle est juste sublime. Comment ne pas tomber sous le charme d’une personne exubérante, quand on est toujours seule ? Maddy et Olly sont deux opposés qui se complètent à merveille. J’ai beaucoup aimé voir comment la rencontre avec Olly fait évoluer Maddy, comment elle grandit et se découvre à son contact. Par contre, ne me parlez pas de la mère où je vais faire un meurtre. J’ai vraiment détesté ce personnage.

Niveau histoire, on se trouve entre la romance et le roman initiatique puisque c’est essentiellement basé sur la découverte de la  » vraie » vie pour Maddy. C’est une histoire qui fait réfléchir, en tout cas qui m’a fait réfléchir sur certaines choses, notamment sur la place de la mère dans la vie de sa fille. J’aurais aimé que l’aspect médical du roman soit un peu plus explicité, car au final, on en apprend très peu et je trouve ça un peu dommage.

Sans être un coup de cœur, Everything, everything est une excellente lecture. Je suis contente d’avoir découvert cette très jolie histoire. J’aime beaucoup l’édition France Loisir que je trouve sublime et en adéquation avec l’intérieur du roman. Je suis curieuse de découvrir l’autre roman de Nicola Yoon pour me faire un avis un peu plus complet sur cette auteure !

Publicités

11 réflexions sur “Everything, everything de Nicola Yoon

  1. Je suis globalement d’accord avec ton avis mais j’ai trouvé la relation entre Olly et Maddy beaucoup trop clichée pour moi même si ça va très bien avec l’intrigue. Par contre, le cliffhanger final à complètement gâché ma lecture… C’est dommage car ça avait été une très bonne lecture jusque là.
    Pour la couv, si je ne me trompe pas ils ont repris celle de la VO chez France Loisirs 🙂 (mais pas sure pour le coup je m’en souviens plus trop XD)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s