La Trilogie de Licanius, tome 1 : L’Ombre du savoir perdu de James Islington

Titre : L’ombre du savoir perdu
Edition : Leha
Pages : 640

Vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre. Les Augures dictatoriaux – autrefois considérés comme des dieux – ont été renversés et anéantis pendant le conflit, leurs pouvoirs tant redoutés les ayant mystérieusement abandonnés. Ceux qui avaient régné sous leurs ordres, des hommes et des femmes dotés d’une capacité moindre connue sous le nom de Don, n’ont évité le sort des Augures qu’en se soumettant aux lois de la rébellion. Une représentation de ces lois est maintenant inscrite dans la chair de quiconque utilise le Don, forçant ceux qui sont ainsi marqués à une obéissance absolue. En tant qu’élève des Talentés, Davian subit les conséquences d’une guerre menée – et perdue – avant sa naissance. Méprisé par la plupart des gens au-delà des murs de l’école, lui et ceux qui l’entourent sont pratiquement prisonniers de leur tentative d’apprendre à contrôler le Don. Pire encore, alors que Davian se débat avec ses études, il craint les terribles conséquences d’un échec aux redoutées Epreuves. Mais en découvrant sa capacité d’exercer le pouvoir interdit des Augures, Davian va déclencher une série d’événements qui vont bouleverser les terres d’Andarra et au-delà. Au nord, un ancien ennemi que l’on croyait vaincu depuis longtemps se réveille. Et à l’ouest, un jeune homme dont le destin est lié à celui de Davian reprend connaissance dans la forêt, couvert de sang et sans aucun souvenir de qui il est…



 

Cette lecture me sera restée longtemps dans les mains, commencé en novembre de l’année dernière, j’ai fini par le mettre en pause parce que je ne parvenais pas à rentrer dans l’histoire. J’ai fini par le reprendre quand j’ai été en arrêt à cause du Covid et je l’ai fini.

C’est un univers très riche qui est compliqué à résumé mais si je devais faire simple, je dirais qu’on suit l’histoire d’une bande très hétéroclites qui ont pour ambition de sauver le monde. On suit deux points de vues différents qui donne une vision assez global des événements qui se produisent dans le récit.

La trilogie Licanius c’est un univers très exigent, très dense. Pour comprendre le contexte, il va falloir bien se concentrer, d’autant plus que ce premier tome est un peu brouillon, très intéressant mais parfois trop fouillis pour être compréhensible, si tu n’as pas l’habitude de lire de la Fantasy, ce roman risque d’être vraiment compliqué pour toi.

J’ai eu du mal avec un des deux points de vue, si j’ai accroché avec Davian, ce n’est pas le cas du second point de vue ( je ne te révèle pas son prénom puisque le dit point de vue n’apparait pas tout due suite). Du coup, par moment j’étais à fond dans ma lecture et à d’autres je décrochais totalement.

Dans l’ensemble, c’est très intéressant et je lirais la suite malgré un début un peu mitigé et des moments un peu bancal. J’ai hâte de voir ce que nous réserve la suite vu que la fin du premier tome est très intéressante.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s