Le Tribut des Dieux, tome 1 : Octavia : Qu’ils renaissent de mes mensonges de Bleuenn Guillou

Titre : Octavia
Edition : Hachette
Pages : 464

Neuf panthéons pour neuf types de magie.
Dans ce monde où les magiciens sont choisis par les dieux, on croit ces derniers immortels. il n’en est rien : tous les cent ans, chaque dieu choisit l’héritier qui prendra sa place. Une lutte intestine oppose les dieux qui ambitionnent l’immortalité et ceux qui la proscrivent.
Loin de ce combat, Octavia a perdu toute sa famille dans un incendie auquel elle a réchappé par miracle. Incapable de faire son deuil, elle est prête à tout pour les ressusciter. Y compris à passer un pacte avec le dieu maya du sacrifice humain et de la guerre. Elle accepte de tuer un inconnu, mais le dissimule à ses amis auxquels elle ment sans hésiter pour les convaincre de la suivre. Enfermée dans sa souffrance et obsédée par sa quête, multipliant les mensonges, Octavia ne réfléchit pas aux véritables desseins du dieu. Car les enjeux vont bien au-delà de sa famille et l’amèneront à découvrir de douloureuses vérités. Sur ceux qu’elle croyait connaître et sur ce monde qu’elle pensait familier.
Un dieu n’a pas toujours de bonnes intentions…



 

C’est toujours un challenge de lire le roman d’une copine, parce qu’on a peur de ne pas aimer, et franchement je suis très heureuse d’avoir aimer le roman de Bleuenn parce ce qu’il m’a parlé sur pas mal de point.

On suit l’histoire d’Octavia, la jeune femme a perdu toute sa famille dans un incendie, elle en est la seule rescapée et ne parvient pas à faire son deuil. Elle en vient même a changer de panthéon pour suivre ses ambitions, elle est persuadée qu’elle peut ramener sa famille d’entre les morts, mes ses recherches vont l’amener à faire des découvertes qui vont changer sa vie.

C’est forcément une histoire très dure, on parle de deuil et c’est forcément un sujet difficile a traiter, pourtant l’autrice le traite avec beaucoup de justesse, elle n’aborde pas un personnage qui parvient à faire son deuil, bien au contraire Octavia vit avec ses morts, et c’est la seule perspective de les ramener à la vie qui la maintient en vie, cette colère et ce chagrin sont un moteur puissant chez la jeune femme, elle n’hésite pas à mentir et à manipuler pour parvenir à ses fins. C’est un personnage qu’il est assez difficile d’apprécier parce qu’elle incarne la pire facette du deuil, mais plus on avance dans l’histoire plus on ressent de l’empathie pour elle.

L’univers est vraiment intéressant, ce roman fantastique mêle différentes mythologies, il y en a pour vraiment tous les gouts et l’autrice amène de l’originalité dans la construction de son univers, c’est très plaisant de voir ce qu’elle fait de la magie, mais aussi des dieux.

En bref, c’est un premier roman très solide et intéressant, je suis curieuse de voir ce que va donner le second tome de cette saga, et surtout de voir ce que la plume de Bleuenn va faire avec cet univers.


Une réflexion sur “Le Tribut des Dieux, tome 1 : Octavia : Qu’ils renaissent de mes mensonges de Bleuenn Guillou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s