La nuit où les étoiles se sont éteintes de Nine Gorman et Marie Alhinho

Titre : La nuit où les étoiles se sont éteintes.
Edition : Albin Michel
Pages : 496

« J’aimerais lui rétorquer que les étoiles s’éteignent et que quand c’est le cas, elles détruisent tout sur leur passage. J’aimerais lui dire que parfois, c’est comme ça que je me sens, comme une supernova sur le point de se transformer en trou noir. »

Depuis que sa mère est en prison, Finn pense ne jamais pouvoir remonter la pente. Il se laisse sombrer et tente de s’oublier entre les bras des filles. Mais la vie prend parfois des tournants inattendus… Certaines rencontres éclairent sa route, comme des lumières dans la nuit.



 

Ce roman est un énorme coup de coeur, je ne m’attendais pas à autant aimer cette histoire, surtout qu’au départ j’ai eu un peu de mal avec Finn mais cette histoire est juste incroyable et je suis tellement heureuse de voir que les autrices vont écrire une suite. Je me demande si ce sera toujours sur Finn ou sur l’un des autres membres de la bande.

LNOLESSE ce n’est pas un roman facile, il traite de sujet très dures ( merci la mention et les indications de triggers warning dans le récit). Le moins qu’on puisse dire c’est que la vie de Finn est plutôt pourrie, sa mère est en taule, lui est trimballé de foyer d’accueil en foyer d’accueil jusqu’à fini parachuter chez son oncle, sympa mais un peu à côté de ses pompes. Il est décidé à taffer au maximum pour donner de l’argent à sa mère et cela peu importe les conséquences sur sa scolarité.

Il y a deux types de chapitres, les « avant » qu’il arrive chez son oncle et les « pendant » chez son oncle. Avec ce jeu de temporalité on apprends à mieux connaitre Finn, on se rend compte aussi que c’était un jeune homme plus léger avant toute cette histoire, mais quelle histoire, on le découvre peu à peu à mesure qu’on avance dans le récit.

Le présent du récit, nous montre un Finn taciturne et en colère, ce qui est clairement compréhensible puisque le jeune homme a perdu le peu de choses qu’il avait, mais en même temps, il va se faire des amis, un peu contre son gré, vu qu’il se retrouve entouré d’une bande de pot de colle bien décidé à lui redonner le gout de vivre.

C’est un récit très sombre et en même temps très lumineux. Cela fait de cette histoire quelque chose de profondément réaliste, la vie est rarement tendre avec nous, mais elle possède son lot de belles choses et de bonheur, en cela elle mérite d’être vécue. Ce roman est un énorme coup de coeur, j’ai du mal à mettre des mots sur ce que j’ai ressentie en découvrant l’histoire de Finn, mais il est dans mon coeur, et je pense souvent à lui.


3 réflexions sur “La nuit où les étoiles se sont éteintes de Nine Gorman et Marie Alhinho

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s