La Méthode Lighty de Leah Johnson

Titre : La méthode Lighty
Edition : De saxus
Pages : 350

LIZ LIGHTY rêve d’aller à la prestigieuse université de Pennington pour jouer dans son célèbre orchestre et devenir médecin, mais son rêve s’écroule quand la bourse sur laquelle elle comptait lui est refusée. Il ne lui reste alors qu’un seul moyen pour accéder à son but : devenir la reine de la promo de son lycée et remporter la somme qui lui permettra d’aller à Pennington. 
Pour cela, elle va devoir endurer la rudesse des réseaux sociaux, les concurrentes peu aimables, voire très hostiles, et les évènements publics humiliants. La seule chose positive dans tout cela est la nouvelle du lycée : Mack. Elle est intelligente, belle et elle a l’air d’être elle aussi une outsider. Mais voilà… Mack est également décidée à décrocher la couronne de la reine de la promo. Liz laissera-t-elle ses sentiments prendre le pas sur son objectif ? 



 

J’avais un sentiment ambivalent quand j’ai commencé cette lecture, j’étais à la fois curieuse de voir ce que pouvais donner ce récit et en même temps j’avais une espèce de réticence à lire cette histoire. Mais j’ai fini par me lancer et franchement, c’était pas mal du tout.

La méthode Lighty c’est un roman qui vient fracasser les cliches, les codes. Lighty est une jeune femme noire et queer qui a besoin d’une bourse pour aller à l’université. Elle est très douée en musique et bon élève, mais voilà c’est aussi une ado comme les autres, elle ne se sent pas forcément très bien dans sa peau, elle a énormément d’angoisse et elle n’a pas une vie facile. Elle rêve de devenir médecin pour soigner la maladie qui a emporté sa mère.

Lighty est très attachante malgré une assez grosse proportion à faire les mauvais choix, notamment dans ses relations, mais en même c’est ce qui la rend humaine, ses défauts. Elle va s’embarquer dans la course à la couronne du bal de promo, sauf que dans son lycée, elle est loin de rentrer dans les cases. Mais c’est une combattante et elle ne va pas laisser des traditions rétrogrades lui barrer la route.

C’est un court roman, mais il aborde pas mal de thématique, notamment le traditionalisme dans les lycées, c’est sur que ce n’est pas quelque chose qu’on voit beaucoup en France, mais au EU, il y a une grosse tradition de bal de fin d’année et l’autrice nous montre que toutes les traditions ne sont pas bonnes. Il y a un processus de mis à bas des clichés dans ce roman qui est vraiment cool. L’autrice aborde aussi les amitiés toxique, l’homosexualité, la famille.

En somme, c’est un très bon roman contemporain, il est très accessible et efficace. Je recommande à fond, parce qu’il permet de passer un bon moment mais il fait aussi réfléchir et c’est très important.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s