Mégapoles, tome 1 : Genèse de la cité de N. K. Jemisin

Titre : Génèse de la cité
Edition : J’ai lu
Pages :384

En descendant du train à Penn Station, le jeune homme se rend compte qu’il a tout oublié : son nom, son passé, son visage… Une seule certitude : quoiqu’il n’ait jamais mis les pieds à Manhattan, il est ici chez lui. Rien d’anormal, donc, à ce qu’un vieux taxi jaune à damiers s’arrête devant lui au moment où il en a le plus besoin. Il doit impérativement se rendre sur FDR Drive ; il ignore pourquoi, mais cela a sans doute un rapport avec les tentacules qui sèment le trouble à chaque coin de rue. La ville, sa ville est en danger, et lui seul semble être en mesure de la défendre. Lui seul ? Non, ils sont cinq, un pour chaque arrondissement de New York…



 

J’adore NK Jemisin donc j’ai voulu découvrir son nouveau roman, d’autant plus qu’on m’a parlé de représentation LGBTQIA+ donc j’avais très hâte ! Je ne sais pas vraiment comment je dois considérer cette lecture, ça fait déjà un moment que je l’ai lu, mais je ne parviens pas à mettre la main sur le sentiment exact qu’elle m’a inspirée. 

Si tout à bien commencé, j’ai très vite déchantée durant ma lecture, les premiers chapitres sont passionnants, on y découvre l’incarnation de New York et j’ai beaucoup accroché avec le jeune homme, mais ensuite, on passe à des chapitres bien moins enthousiasmant, on a énormément de point de vu dans ce récit et tous ne sont pas de la même qualité. Durant toute ma lecture, j’ai oscillé entre une attraction et une répulsion totale avec cette lecture, et encore aujourd’hui je ne sais pas si j’ai aimé ou détesté ce premier tome. Malgré tout, j’ai envi de découvrir la suite. 

J’ai envie de découvrir la suite, parce que je trouve l’idée du roman extraordinaire, l’idée d’une ville qui prends vie, de ses arrondissements qui prennent corps, tout l’univers atour de cette histoire est véritablement passionnant. Mais en même temps, quand 2 ou 3 personnages plaisent sur la multitude de ceux présent dans l’histoire, c’est bien plus compliqué d’apprécier l’histoire. 

Après un démarrage en force, le milieu du roman est assez lent, et les changements de points de vus cassent totalement la rythmique du récit. Je suis mitigée face à ce premier tome, comme je l’ai rarement déjà été. Je pense que je vais découvrir la suite, ne serait-ce que pour me faire un avis plus définitif sur cet univers. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s