Une dangereuse alliance de Jennieke Cohen

Titre : Une dangereuse alliance
Edition : Pocket Jeunesse
Pages : 448

Lady Victoria Aston mène une vie paisible dans le domaine familial. Elle ne se doute pas que le retour de sa sœur Althéa, dont le mari est violent, va tout bouleverser. À présent, l’héritage familial repose sur Victoria qui s’apprête à entrer dans la société, seulement armée de la sagesse acquise grâce aux romans de Jane Austen. Lequel de ses prétendants choisira-t-elle ? Le maladroit M. Silby, le riche et charmant M. Carmichael aux agissements suspects ou Tom, son meilleur ami dont elle n’a pas eu de nouvelles pendant cinq ans ?

Mais bientôt, de mystérieux accidents se produisent autour de Victoria. Et si quelqu’un en voulait à son futur mariage… ou à sa vie ? »



 

Je ne lis pas beaucoup d’historique, tu as du t’en rendre compte depuis le temps, mais j’avoue que parfois ça me tente, surtout quand on me fait miroiter de la vive austinienne, du coup j’étais tentée par la couverture en premier lieu mais ce petit commentaire à fini par me convaincre.

On est vraiment sur une vibe à la Jane Austen, le côté ennemi to lovers, des personnages avec une grosse fierté, une situation familiale compliquée, mais on est quand même loin d’Orgueil et Préjugés. Notre héroïne mêne une petite vie tranquille et très privilégiée, ses parents lui laissent énormément de liberté ( genre se balader en pantalon dans les champs) jusqu’au jour où un événement va la pousser à devoir se marier, la voilà à la recherche d’un potentiel parti pour sauver son héritage.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, ça passe très bien pour l’été, c’est accessible et fluide, rapide et efficace. L’histoire ne traine pas en longueur, elle démarre très rapidement d’ailleurs. On suit donc notre jeune héritière à la vie bien rose, mais en parallèle on suit son meilleur ami d’enfance avec qui elle a perdu le contact. Ce dernier est revenu sur ses terres à la mort de son père et le moins que l’on puisse dire c’est que lui n’a pas la vie rêvée de son amie ( on sent aussi la vibe Brigertons)

On a quand même une intrigue de fond qui dépasse la simple recherche d’un époux pour notre jeune protagoniste, il y a pas mal d’humour d’ailleurs autour de la saison de Victoria, mais voilà dans l’ombre, il semblerait que quelqu’un lui veuille du mal, entre soirée mondaine, rendez-vous romantique légèrement foireux et conventions sociales, ce roman n’est pas prêt de t’ennuyer.


Une réflexion sur “Une dangereuse alliance de Jennieke Cohen

  1. J’ai été moyennement emballée… Je trouve que l’héroïne manque de crédibilité et parfois l’histoire part dans tous les sens… Dommage. A trop vouloir mélanger les genres, des fois, on passe à côté.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s