La Carte des confins, tome 1 de Marie Reppelin

Titre : La carte des confins
Edition : PKJ
Pages : 456

Et si le plus terrible des pirates était une femme ?

Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s’emparer d’un compas marin enchanté. L’instrument permettrait de trouver la mystérieuse carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n’est jamais revenu.

Explorer les Confins, c’est la certitude d’entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de
L’Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, Blake va convaincre Callie de l’aider dans sa quête.

Devenus compagnons de route, le pirate et la voleuse vont peu à peu se dévoiler et s’apprivoiser. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la carte… et bouleverser à jamais leur existence.



 

Alors, clairement j’étais pas prête pour cette lecture, j’ai voulu découvrir La carte des confins parce que je suis son autrice sur Instagram, mais aussi parce que le roman parle de piraterie et que j’adore les histoires de piraterie. Je suis donc partie sans trop savoir ce que j’allais rencontrer entre les pages de ce livre.

Premièrement, je tiens à dire que j’ai été très surprise par la qualité de la plume, non pas que je m’attendais à ce que ce soit mal écrit, mais je trouve que c’est très bien écrit, surtout pour un premier roman. C’est fluide, rythmé et captivant. L’autrice maitrise extrêmement bien son univers et ses personnages, ce qui donne un résultat vraiment excellent.

Parlons un peu des personnages, si tu aimes le ennemi to lovers, tu vas adorer Blake et Callie, car dire qu’il ne s’aime pas est un euphémisme. Leur joute verbale relève du grand art et la complicité qui va se créer entre eux à mesure de leur cohabitation plus ou moins forcée est vraiment bien décrite. Il y a une véritable alchimie entre les deux personnages, une complicité qui fait plaisir à voir. Les personnages que Marie Reppelin a créé sont vraiment bon, ils sont travaillés et complexe, on prends plaisir à les découvrir, leur histoire, leur passé, leur rêves aussi.

A présent, faisons un petit tour du côté de l’univers. Si l’univers de La carte des confins n’est pas le plus original que j’ai pu croisé, il n’en est pas pour autant en reste. Premièrement, il est très bien introduit, on se fait rapidement une idée d’ensemble de l’univers où les personnages évoluent. Et la grande fan de Pirates des Caraïbes en moi était en joie devant les descriptions des bateaux et des endroits que les personnages visitent.

Si la toile de fond du roman peut sembler déjà vu, le traitement que l’autrice apporte à son histoire et ses personnages rend ce texte vraiment fascinant. La fin est juste une torture et le roman n’est même pas encore sortie que j’ai hâte de découvrir les aventures de Blake et Callie. Donc, un petit conseil, n’hésite pas à foncer en librairie le 6 mai pour te procurer cette petite beauté. Je te garantie un excellent moment de lecture.


5 réflexions sur “La Carte des confins, tome 1 de Marie Reppelin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s