Grim Lovelies, tome 2 : Midnight Beauties de Megan Shepherd

Titre : Midnight Beauties
Edition : Castelmore
Page : 480

Depuis qu’elle a découvert son goût et son talent pour la magie, Anouk, dix-sept ans, n’a qu’une ambition : devenir une sorcière. C’est la seule façon de sauver ses amis qui, comme elle, sont des familiers – des animaux transformés en humains par un sortilège. Mais contrairement à Anouk, les autres familiers ne sont pas sortis indemnes de la bataille de Montélimar.

Maintenant que ses acolytes sont piégés dans leur forme animale et captifs du prince Rennar, la jeune fille est contrainte d’accepter un sinistre accord avec son ennemi juré, et de subir l’épreuve du feu pour devenir une sorcière.

Mais bientôt, elle se rend compte que les familiers ne sont pas les seuls à être en danger. L’assemblée de sorcières la plus redoutable que l’histoire ait jamais connue déchaîne sa colère sur Londres…

Anouk doit libérer son pouvoir et nouer de nouvelles alliances pour éviter la tragédie. Mais qu’arrivera-t-il lorsqu’elle découvrira qu’elle n’est peut-être pas la sorcière qu’elle croyait être ?



 

D’habitude je ne laisse pas trainer aussi longtemps une suite, et fin, de saga de la sorte, j’ai lu le premier tome en 2019. Et malgré le fait que j’avais bien aimé ma lecture, j’ai laissé passer 2 ans avant de me pencher sur le cas du second volet de cette duologie.

Je ne te cache pas qu’au départ, j’ai eu un peu de mal à me remettre dans l’histoire, étonnamment je me souvenais de pas mal de détails mais pas énormément des grandes lignes, ça m’a demandé quelques chapitres pour me réajusté et puis c’était reparti. Il se passe énormément de chose dans ce second tome, tellement que cette série aurait peut être mérité d’être une trilogie. En tout cas, j’ai bien apprécié ce second volet, les personnages y sont très intéressant et bien plus vivant que dans le souvenir que je garde du premier.

Ce qui m’a un peu dérangé c’est la romance dans ce second volet, elle est très bancale et même si au final, je comprends les choix de l’héroïne par rapport à sa vie amoureuse, je ne suis pas particulièrement fan de son choix de partenaire. Heureusement, la romance n’est pas si importante que cela dans le récit, on est plus tourné vers l’exploration du monde magique, et cela était très intéressant.

Anouk est un personnage qui se dévoile un peu plus dans ce tome-ci, elle reste malgré tout une héroïne assez mystérieuse et secrète. On se rend compte aussi qu’elle a vraiment l’étoffe d’une leadeuse, mais aussi bien caché un côté un peu sournois limite cruel. Mais quelle personne n’a pas une part d’ombre ? En tout cas, j’ai beaucoup aimé le traitement des personnages, on voit aussi apparaître un peu plus les autres familiers ce qui était vraiment pas mal du tout.

C’est une duologie vraiment sympa, sur le papier elle ne paie peut être pas de mine, mais elle est très efficace et propose un traitement de la magie assez original, je suis contente d’avoir donné sa chance à cette duologie. J’espère avoir l’occasion de lire d’autres romans de cette autrice.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s