La Ville sans Vent, tome 2 : La Fille de la Forêt de Eleonore Devillepoix

Titre : La ville sans vent tome 2
Edition : Hachette
Pages : 400

Alors que le froid s’abat sur Hyperborée, Lastyanax et Arka sont séparés. Le jeune mage a laissé derrière lui famille et amis pour se lancer à la recherche de sa disciple, partie retrouver ses racines loin du nord. Pendant ce temps, la conquête de la cité semble à portée de main pour le maître des lémures. Mais les projets mortifères de ses supérieurs vont faire vaciller ses plans… Parmi ces êtres aux destins entrelacés, qui prendra la tête de la ville sans vent ?



 

J’ai toujours du mal à écrire des chroniques sur des suites de séries, parce qu’on ne peut pas autant détailler que pour un premier tome. Du coup, cette chronique ne va pas être très longue, d’autant plus que je l’ai plus ou moins lu en diagonale. Mais sache que si tu veux débuter la fantasy, c’est une bonne duologie pour commencer.

Du coup, on retrouve nos personnages peu de temps après la fin du premier tome, je me souvenais de peu de choses, mais comme j’ai beaucoup apprécié l’univers de cette duologie. C’était un bon univers même si il aurait gagné à être une série plus longue, une trilogie aurait rendu justice à l’imagination de l’autrice. Pour le coup, j’ai été moins absorbé par l’histoire, j’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à me remettre dans cette duologie.

Les personnages, c’est la chose que j’ai le moins apprécié dans cette duologie. Je trouve que la plume de l’autrice est très intéressant et vraiment entrainant mais je n’ai pas du tout accroché avec les personnages, je ne sais pas trop pourquoi, ils sont plutot bien construit mais il y avait un truc qui faisait que les personnages me laissaient de marbre, je m’en était déjà rendu compte avec le premier tome mais cette fin n’a fait que confirmer mon impression.

J’ai beaucoup de lectures moyennes en ce moment et du coup, je pense que cela se ressent dans mes chroniques, j’ai peux de choses à dire dessus et ça me dérange, je ne vais pas te le cacher. J’espère que ça va s’arranger, parce qu’écrire des chroniques ou je n’ai pratiquement rien à dire, ce n’est pas vraiment ce qui me plait ! J’ai beaucoup aimé la fin, parce que c’est une porte ouverte sur une possible suite, une possibilité d’agrandir cet univers.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s