Le Royaume Assassiné de Alexandra Christo

Titre : Le royaume assassiné
Edition : De saxus
Pages : 499

La princesse Lira fait partie de la royauté des sirènes, et c’est la plus létale de tous. Elle possède le cœur de dix-sept princes dans sa collection et est vénérée à travers les mers. Jusqu’à ce qu’un coup du sort la force à tuer l’un des siens. Pour punir sa fille, la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle hait le plus au monde : une humaine. Privée de sa voix, Lira a jusqu’au solstice d’hiver pour délivrer le cœur du Prince Elian de la Reine des Mers, au risque de rester humaine pour toujours.

L’océan est le seul lieu que le Prince Elian considère comme chez lui, même s’il est l’héritier du plus puissant royaume au monde. Chasser les sirènes est davantage pour lui qu’un répugnant passe-temps, c’est sa vocation. Lorsqu’il vient en aide à une femme sur le point de se noyer, elle se révèle être bien plus que son apparence ne le laisse supposer. Elle fait la promesse de l’aider à trouver le moyen de détruire les sirènes pour de bon. Mais peut-il lui faire confiance ? Et à combien de pactes Elian va-t-il devoir consentir pour éliminer le pire ennemi de l’humanité ?



 

De Saxus a fait une entrée fracassante dans mon coeur quand ils ont publié Le prieuré de l’oranger, ils ont confirmés leur place tout au long de l’année 2020 et on arrive au Royaume assassiné, pas de panique, je ne vais pas te dire qu’il est mauvais ou que je l’ai détesté, juste qu’il est un peu moins bon que les autres que j’ai lu.

Le royaume assassiné c’est du Young Adult pur et dure, il n’est pas un roman passerelle comme on pu l’être certaines des sorties de l’éditeur. J’ai eu un peu de mal avec le début du roman, avec la narration surtout, j’ai trouvé qu’il y avait des passages un peu bancale, j’ai été surprise parfois par le choix du vocabulaire utilisé, je trouvais que ça ne collait pas trop avec de la fantasy. Mais je me suis rapidement fait au genre du traducteur et j’ai vraiment profité de ma lecture.

Même si j’étais très tentée par ce roman j’avais un peu peur aussi, parce que j’adore les pirates, les sirènes et l’univers marin de manière général, mais je me suis rendue compte que j’appréciais rarement mes lectures dans le domaine, heureusement ce n’a pas été le cas pour ce roman, j’ai bien aimé ma lecture, elle est vivante, très rythmée, il s’y passe beaucoup de choses. Le récit ne manque clairement pas d’action.

Les personnages sont pas mal du tout, même si durant un one-shot il est difficile de s’attacher à eux, en tout cas dans mon cas. Il n’empêche que j’ai passé un très bon moment avec Lira, j’ai adoré cette princesse sanguinaire et sure d’elle. Elle est fabuleuse, j’aime trop ce genre de personnages qui ne sont pas dans la demi-mesure. La meuf, si tu l’a fait chier, elle t’arrache le coeur, elle ne cherche pas plus loin, elle est comme ça. J’ai beaucoup aimé le Prince Elian aussi, il m’a bien fait rire avec son humour noir.

Le royaume assassiné c’est bien plus qu’une réécriture de La petite sirène, c’est un roman qui parle de devoir, de soif de liberté, d’envie d’ailleurs. C’est un récit qui t’invite au voyage, à l’exploration , à se dépasser et à vouloir plus que ce que ton destin te réserve. C’était une bonne lecture, avec certes quelques défauts mais j’ai passé un très bon moment. Maintenant, j’ai hâte de voir ce que De Saxus me réserve pour 2021.


3 réflexions sur “Le Royaume Assassiné de Alexandra Christo

  1. Un avis mitigé, ça change 🙂 Mais c’est bien aussi je trouve. Je note les défauts que tu as trouvé au récit. J’ai hâte de m’y plonger en tout cas.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s