Mémoires, par Lady Trent, tome 3 : Le voyage du basilic de Marie Brennan

Titre : Le voyage du Basilic
Edition : L’atalante
Pages : 362

Isabelle Trent, devenue célèbre, n’en a pas fini de déplaire à la bonne société du Scirland (qui doit beaucoup à l’Angleterre victorienne).
Notre impétueuse naturaliste, après avoir transformé sa demeure en une sorte d’université pour jeunes femmes désireuses de s’instruire, entreprend de monter une expédition afin d’étudier les dragons du monde entier et, l’espère-t-elle, révolutionner leur taxonomie. Comble d’inconvenance, cette fois, Jake, le fils d’Isabelle et de son défunt mari, est du voyage.
Le voilier Basilic débute son périple dans le Grand Nord où Isabelle étudie (en pantalon) les serpents de mer, puis passe par un pays qui serait peut-être le Mexique, se fait chasser du Yélang et visite enfin les îles volcaniques de l’hémisphère Sud, où elle en apprend davantage sur la civilisation des Draconiens qui ont dominé le monde dans l’antiquité.



 

Mon rythme de lecture s’étant cassé la figure, je me suis rapidement retrouvé à court de chronique pour alimenter le blog. Ce n’est pas encore revenu à la normal mais il y a du progrès.

On retrouve cette chère Isabelle Trent, la voilà repartie pour de nouvelles aventures et cette fois en mer. La nouveauté de cette expédition, c’est qu’elle emmène avec elle son fils Jack, on y découvre une héroïne un peu plus apaisée que dans les précédents tomes. Elle a une relation attendrissante avec son fils.

Le voyage en lui-même est super intéressant, on va découvrir qu’Isabelle arrive à se passionner pour autre chose que les dragons, même si cette passion reprends vite le dessus, on y fait la rencontre de nouveaux personnages très intéressants, mais surtout on découvre vraiment son personnage en profondeur, elle se livre plus facilement, elle est plus humaine aussi. J’ai trouvé qu’il y avait moins de distance avec le lecteur. Elle est toujours aussi irrévérencieuse, et c’est ce que j’aime le plus dans son personnage.

Comme pour le précédent tome, il y a de grosses longueurs qui m’ont dérangés dans le milieu du récit et qui ont fortement ralenti ma lecture, déjà qu’à moitié en panne de lecture, je n’allais donc pas très vite. Je suis frustrée de ne pas avoir encore fait la connaissance de monsieur Trent. J’ai hâte qu’il arrive sur le devant de la scène.


Une réflexion sur “Mémoires, par Lady Trent, tome 3 : Le voyage du basilic de Marie Brennan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s