Blood type, tome 1 : Compagne de sang de K. A. Linde

Titre : Compagne de sang
Edition : Milady
Pages : 360

Dans un monde frappé par la pauvreté et le désespoir, le seul moyen d’échapper à la misère est de servir l’élite vampire, aussi assoiffée de pouvoir que de sang. En acceptant de devenir la compagne de sang de Beckham, Reyna ne mesure guère dans quoi elle s’engage. Froid, autoritaire et séduisant, il correspond en tout point à ses attentes… mais refuse de se nourrir d’elle. Derrière le masque se cache un homme bien plus complexe qu’elle ne le croyait, et elle-même découvre bientôt que sa propre position est aussi enviable que dangereuse. Chaque nuit qui passe semble confirmer ses soupçons : Beckham la craint autant qu’il la désire …



 

J’avais envie de retourner vers les vampires, ne plus trop lire leur histoire commençait à vraiment à me manquer. Du coup, je me suis laissée tenter par Blood Type. Sans être une histoire qui transcende le genre, j’ai quand même passé un agréable moment.

Ce que j’ai le plus apprécié dans ce premier tome, c’est clairement l’univers. On se retrouve dans un espèce de futur proche du notre version post apocalyptique dans lequel les vampires sont plus ou moins devenus les maitres du monde. Ils maintiennent clairement un pouvoir abusif sur la population humaine et finalement le seul moyen de s’élever de sa condition pourrie c’est de donner son sang.

C’est dans cette configuration que débute le roman, on suit Reyna, une jeune femme qui vit avec ses deux frères. La vie est difficile pour eux, alors elle va s’inscrire dans le programme de compagne de sang. Tout aurait pu être simple si elle n’avait pas accepté de faire partie d’une version test. Mais si c’était aussi simple, il n’y aurait pas eu d’histoire.

Autant j’ai bien aimé Reyna, autant j’ai eu beaucoup plus de mal avec Beckham, l’autrice a trop voulu jouer sur le côté vampire sexy, ténébreux et torturé, sérieusement, un seul attribut du combo aurait largement suffit.

Je n’ai pas trop adhéré à leur jeu du chat et de la souris, c’était un peu too much et pas très naturel. Après, on comprends un peu mieux ce côté  » je t’aime, moi non plus » en lisant la fin du premier tome ainsi que le second.

J’ai déjà lu le second tome et je t’en parlerais bientôt, en tout cas, si les vampires te manquent et que tu veux une lecture sans prise de tête Blood Type devrait te plaire.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s