Gods of Men, tome 1 de Barbara Kloss

Chronique-min

Titre : Gods of Men
Edition : Rivka
Pages :  552

Quand la musique devient magie.

La magie est interdite dans les Cinq Provinces, et ceux qui en sont doués depuis la naissance sont pourchassés et tués. Sable ignore que sa musique renferme un pouvoir, jusqu’au jour où, à peine âgée de neuf ans, elle arrête par accident le cœur de sa petite sœur avec sa flûte, la tuant sur le coup. Atterrée par ce qu’elle a fait et craignant pour sa propre vie, elle s’enfuit loin de la juridiction provinciale, pour atterrir dans les Landes Sauvages, terre d’exilés et de brigands. Là, Sable se terre, sous le poids de la culpabilité, et survit en tant que guérisseuse. Jusqu’à ce que, dix ans plus tard, quelqu’un – ou quelque chose – la retrouve… et la traque sans merci.



Gods of Men me tentait énormément par sa couverture et j’ai passé mon confinement à me dire que j’avais envie de le découvrir. Il a fallu que Rivka nous apporte des sp au boulot pour que je me lance et franchement, je n’ai absolument pas regretté ! J’ai eu un petit coup de cœur pour ce fabuleux premier tome.

Déjà, l’objet livre est magnifique, j’ai adoré la jaquette comme les illustrations à l’intérieur. Elles reflètent vraiment bien les personnages. Gods of men, c’est typiquement le genre d’univers de fantasy que j’adore. C’est aussi beau que sombre, c’est prenant, brutal parfois, mais surtout, je n’avais pas envie de le lâcher parce que je tenais une très bonne lecture.

Sable est typiquement le genre d’héroïne avec lequel j’accroche totalement, elle se traîne un passé sombre, à des capacités vraiment très utiles, la vie ne l’a pas épargnée et pourtant elle est restée une personne avec des valeurs, avec de la gentillesse. Franchement, c’est le genre d’héroïne que j’aime le plus. J’ai moins apprécié le Loup, il faut dire qu’on a moins de passages de son point de vue, ce qui rend l’attachement un peu moins simple, bon et puis ce n’est pas une personne très gentille non plus !

J’ai aimé que l’autrice donne des pouvoirs à la musique au travers de Sable, c’était bien trouvé, car peu exploité en fantasy, il me semble que c’est le premier roman que je lis qui fait passer la magie comme cela. Après, il y a beaucoup de formes de magie dans l’histoire, ce qui donne beaucoup de possibilité pour la suite de l’histoire. Ce roman possède un univers et une mythologie très riche, qui seront, je l’espère, développé d’avantage dans la suite de l’histoire.

Gods of Men est un excellent premier tome, ne te laisse pas effrayer par l’épaisseur du livre, il se dévore plus qu’il se lit et c’est un bonheur de la première à la dernière page, je te promets que tu ne seras pas déçu !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s