Frankly in Love de David Yoon

Chronique-min

Titre : Frankly in love
Edition : Albin Michel
Pages : 503

Frank-Li est un Limbo, terme de son invention pour désigner ces adolescents tiraillés entre leur héritage coréen et leur éducation à l’américaine. En ce qui concerne sa vie amoureuse, ses parents n’ont qu’une règle : sa petite amie sera coréenne.

Quand Frank s’entiche de Brit, l’intelligente, la merveilleuse, la… blanche Brit, les problèmes s’annoncent. Voyant qu’une autre Limbo, Joy, vit une situation similaire, Frank a une idée : pourquoi ne pas feindre une relation avec Joy, pour sauver les apparences face à papa-maman, et regagner sa liberté ?

Plan parfait, mais, sans ses parents sur le dos, face à cette vie qui commence, Frank se demande s’il a vraiment compris ce qu’est l’amour… Ou même ce qu’il est, lui.



Mon avis-min

Pendant tout le confinement j’ai rêvé de cette lecture, Frankly in love faisait partie des romans qui me faisait le plus envie en ce milieu d’année et je dois dire que c’était une assez bonne lecture.

J’ai été assez surprise de découvrir que Frank était un garçon, je pense que c’est suffisamment rare pour être mentionné. C’est un jeune homme coréen né au USA. Et ce que j’ai préféré dans ma lecture, c’est la manière dont l’auteur aborde le communautarisme, mais aussi le racisme. Je lisais un roman qui parlait de personnage asiatique par un auteur asiatique et c’était vraiment agréable parce qu’il n’y avait pas de clichés,  les personnages ne sont pas des vides culturels, bien au contraire. C’est cette dimension que j’ai le plus aimé dans ma lecture.

C’est avant tout une histoire tranche de vie, on suit Frank qui a un coup de coeur pour une fille, mais gros problème : elle n’est pas coréenne et il sait que ça ne passera jamais avec ses parents. Comment il le sait ? Sa soeur est marié à un homme noir et ses parents font comme si. Frank était enfant unique. Ce roman parle du premier amour, du stress de la fin des études, le départ pour la fac, des attentes irréalisables des parents, les aléas de la vie d’un adolescent. Mais c’est traité avec sensibilité et justesse.

La fin m’a rendue triste parce que je ne m’y attendais pas du tout, en tout cas peu importe ou se trouve Frank, j’espère qu’il est heureux et qu’il réussit ce qu’il entreprend, il le mérite vraiment. Je te le recommande vraiment si tu as envie d’en apprendre un petit peu sur la culture coréenne, mais surtout si tu as envie de diversifier ta bibliothèque, parce que les ownvoice c’est vraiment important et qu’il n’y en a pas assez.

3.5-min


Une réflexion sur “Frankly in Love de David Yoon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s