Les ombres de Julia, tome 3 : La porteuse d’espoir de Catherine Egan

Chronique-min

Titre : La porteuse d’espoir
Edition : Milan
Pages : 512

Julia est coincée. Elle doit obéir à son pire ennemi, Cazmir, pour sauver la vie de son frère. Pourtant elle doit aussi travailler contre Cazmir pour sauver la vie de tous les autres gens qu’elle aime et respecter son serment de protéger coûte que coûte le petit Théo.
Pour gagner du temps, elle permet à Cazmir de lui implanter son terrible « contrat » – un parasite qui se déplacera lentement vers son cerveau. Elle a dix jours avant que ce parasite ne la lie à la volonté de Cazmir pour toujours.
Tant qu’elle n’est pas totalement aliénée à Cazmir, Julia peut garder secret l’endroit où elle a caché le petit Théo et s’assurer qu’il est en sécurité.
Tant qu’elle n’est pas totalement aliénée à Cazmir, elle peut continuer à rechercher la vérité sur elle-même.



Mon avis-min

La trilogie Les ombres de Julia est une série que j’ai bien aimée dans l’ensemble, sans pour autant casser trois pattes à un canard. Elle te propose une bonne dose d’action et d’aventure, mais surtout du dépaysement. Ce dernier tome était agréable à découvrir même s’il laisse quelques questions sans réponses. 

On retrouve Julia pour qui, tout c’est enchaîné très vite à la fin du second tome, coincé chez son ennemie, elle va devoir passer un contrat avec lui, ce qui pourrait lui coûter la vie de son frère en plus de sa vie. Autant dire, qu’elle n’est pas tiré d’affaire. Avec sa capacité à se fourrer dans n’importe quelle situation catastrophique, on pourrait croire que Julia cherche les ennuis, mais voilà pour une fois, elle avait décidé de faire les choses bien. 

Comme je l’ai dit dans l’introduction de la chronique, c’est une fin qui est plutôt bonne, mais il manque pas mal de choses. Notamment tout ce qui concerne l’espèce d’univers alternatif à leur monde. Pour le coup, il manque pas mal d’information dessus pour vraiment comprendre son utilité. 

Ce qui est le mieux réussi dans cette trilogie, c’est quand même l’évolution des personnages, en trois tomes, ils ont énormément changés, Julia est passée de l’adolescente à l’adulte, on le sent dans sa façon de penser, de réfléchir et d’agir même si elle reste une tête brulée. J’ai bien aimé découvrir ce personnage, les autres étaient sympas mais vraiment pas assez exploitées à mon sens. 

Les ombres de Julia, c’est une trilogie sympathique quand tu veux de la fantasy assez abordable avec un background pas trop compliqué et un schéma narratif assez simple. En gros, c’est une lecture sans trop de prise de tête. 

3.5-min


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s