L’Assassin royal, tome 04 : Le Poison de la vengeance de Robin Hobb

Chronique-min

Titre : Le poison de la vengeance
Edition : J’ai lu
Pages : 350

Initiateur de la fuite de Kettricken, d’Umbre et du Fou, laissé pour mort et enterré, FitzChevalerie ne doit son salut qu’à sa maîtrise du Vif. Plus loup que jamais, il n’a plus qu’une ambition: se venger du prince Royal. C’est ainsi qu’il prend la route de Gué-de-Négoce, lieu de naissance de l’usurpateur où la cour a été déplacée. Royal a en effet choisi de délaisser les duchés côtiers, dès lors abandonnés aux attaques dévastatrices des Pirates rouges. Cependant, d’étranges rêves au sujet de Molly et l’incessant appel d’Art de Vérité rappellent au « Bâtard-au-Vif » que certaines personnes chères à son cœur ont encore besoin de lui… La raison sera-t-elle plus forte que la rage?



Mon avis-min

Alors, j’adore l’Assassin Royal, mais j’ai pas mal de choses négatives à dire sur ce tome, parce que je n’ai pas compris comment on peut passer des trois premiers tomes à ce tome-ci. Parce que j’ai trouvé que rien n’allait avec cette suite. 

J’avais de hautes attentes avec ce tome, parce que la fin du troisième tome était vraiment prometteuse, du coup, je m’étais fait un sacré plan en tête et comment dire que ça ne collait tellement pas à ce que j’espérais lire. Déjà, c’est un tome de transition, il fait 350 pages et pourtant, j’avais l’impression qu’il en faisait le double. Ça ne me dérange pas un livre long ou lent quand il se passe quelque chose. Mais il ne se passe pratiquement rien dans ce tome et c’est là ou le bât blesse. 

Il ne se passe pratiquement rien pendant la quasi-totalité du tome, seul le dernier quart fait bouger les choses. Ce qui m’a vraiment posé problème, c’est qu’on se mange les états-d’âmes de Fitz pendant TOUTE la durée du tome. Vraiment, à la fin, j’en pouvais plus, j’ai beau adorer ce personnage, là, il m’a vraiment gonflé. J’avais l’impression de zoner comme pas possible, c’est une errance comme pas permis, comme si l’autrice ne savait pas ou elle voulait nous amener. 

Les autres personnages passent carrément à la trappe, on les voit un peu au départ du roman et puis plus rien. C’est vraiment dommage, parce que la richesse de cet univers réside aussi dans ses personnages secondaires, ils ont tous de fantastiques histoires à raconter. Je ne vais pas continuer à tourner autour du pot durant mille ans, j’ai été très déçue par ma lecture et j’espère vraiment que le tome 5 va rattraper tout cela. J’ai vraiment hésite à mettre juste la moyenne à ce roman, mais comme j’adore cette saga, je voulais pas lui mettre une aussi sale note. 

3-min


Une réflexion sur “L’Assassin royal, tome 04 : Le Poison de la vengeance de Robin Hobb

  1. Ah justement j’ai bien aimé ce tome, c’est une véritable expérience de solitude et, même si les états d’âme de Fitz peuvent parfois soûler, je les ai trouvés à propos, pertinents.
    Le cinquième tome commence un peu de la même façon mais, je te rassure, le voyage ne se fera pas en solitaire, cette fois 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s