The Kingdom de Jess Rothenberg

Chronique-min

Titre : Kingdom
Edition : Casterman
Pages : 399

Ana, mi-humaine, mi-robot, est l’une des sept hybrides conçues pour divertir les visiteurs du parc d’attractions Kingdom, petits comme grands. Sa vie prend cependant un autre tournant quand elle est accusée d’avoir assassiné Owen, l’un des membres du personnel. Commence alors un procès haletant, où la vérité n’est pas forcément celle que l’on croit…



Mon avis-min

Alors ce qui est drôle avec ce roman, c’est que j’étais curieuse de le lire, mais j’avais un mauvais a priori par rapport au résumé. Tu vas me dire, tu n’es pas un peu masochiste de lire un roman dont le résumé te laisse mitigé ? Et bah, oui un peu. Mais la couverture m’attirait tellement que je me suis laissé tenter. 

Surprise, énorme surprise même, j’ai adoré ma lecture. Du début à la fin, le récit est juste génial. Tu navigues entre le temps présent et des flash-back d’un passé assez proche. Vraiment, je me suis fait mener par le bout du nez, et cela, du début à la fin. Bravo à l’autrice pour avoir réussi à écrire un récit aussi captivant et génial. Ce que j’ai le plus aimé dans ma lecture, c’est la façon dont elle se joue des clichés et qu’elle les renversent. Kingdom aurait pu être un énième roman de SF sur les androïdes et pourtant, non, il arrive à se démarquer. J’ai adoré cette histoire alors que je n’adhère pas spécialement à la mode androïde/cyborg. 

J’ai eu une relation un peu difficile avec Ana, au départ, je ne l’aimais pas spécialement et je pense que l’autrice joue pas mal là-dessus. Au départ, je la trouvait limite stupide et en fait plus tu avances dans le récit et plus tu te rends compte à quel point elle a une personnalité complexe et à quel point elle doit cacher ce qu’elle est réellement. L’autrice pose des questions d’éthique qui font très mal, notamment sur le traitement des hybrides, il y a certains passages du roman sur cette question qui sont assez glauques. J’ai aimé cette dualité entre l’univers rose bonbon que propose Kingdom, et ce qui se cache derrière cette facette de perfection. 

En bref, Kingdom est un roman très intéressant, sûrement un one-shot, même si personnellement, j’aimerai beaucoup une suite parce que la fin me laisse sur ma faim. Je te le recommande à fond, parce que j’ai passé un excellent moment de lecture. 

4-min

 


Une réflexion sur “The Kingdom de Jess Rothenberg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s