Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie de Helen Harper

Chronique-min

Titre : Quand fainéantise rime avec magie
Edition : MxM bookmarks
Pages :  432

Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n’est pas une héroïne. C’est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d’une aide magique, malgré ses talents.

Si ça ne tenait qu’à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu’à ce que mort s’en suive.

Mais quand elle se retrouve victime d’une erreur d’identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le département d’investigation de l’Ordre Hermétique du Crépuscule d’Or.

Les problèmes se multiplient quand un objet de valeur est volé au nez et à la barbe des représentants de l’Ordre ; et le fait d’être liée magiquement à l’Adeptus Exemptus Raphaël Winter ne fait qu’empirer la situation. Il a peut-être un regard couleur saphir et le corps d’un mannequin maillot de bain, mais pour Ivy, il représente tout ce qu’il y a de soporifique dans le boulot de sorcier.

Et s’il l’oblige à retourner à la salle de sport, juré, elle le transforme en crapaud.



Mon avis-min

Ivy Wilde me tentait depuis super longtemps, mais bon comme tous les ans, j’ai ma période urban fantasy, ou je ne lis quasiment que ce genre. Du coup, il a loupé la vague de l’an dernier, mais je savais que cette année, c’était la bonne. Franchement, je ne regrette rien. 

Ivy, c’est moi, franchement sa philosophie de vie, si je pouvais l’appliquer tous les jours, je le ferais. Je me suis beaucoup reconnue dans ce personnage, et bon sang qu’est ce qu’elle est drôle, parfois un peu à ses dépens, mais elle ne peut pas y faire grand chose. Est-ce que je peux avoir un chat comme Brutus, non parce que je file le mien à Ivy et je prends le sien, j’ai toujours rêvé d’avoir un animal qui parle, si Ivy n’était pas aussi cool, mon personnage favori aurait été Brutus. Bon Winter est aussi un excellent personnage, un peu trop mordu du boulot, mais c’est ce qui fait de ces deux personnages un excellent duo. 

L’univers est pas mal, même si j’espère qu’il va être approfondi, il y a énormément de choses à exploiter quand on parle de sorcellerie et j’aimerais en savoir plus sur l’histoire de cette espèce. J’ai bien aimé l’organisation pyramidale que l’autrice a mise en place pour expliquer la manière dont les sorcières et sorciers fonctionnent au sein de l’ordre. D’ailleurs, tu retrouves les explications au début du roman, les différents grades sont après expliqués dans l’histoire. 

Ce premier tome est vraiment très bon, pas un coup de coeur, mais presque, l’histoire était intéressante, avec une bonne dose d’enquête, de suspens et surtout de l’humour, parce qu’il faut toujours un brin d’humour pour dédramatiser les pires situations. J’ai tellement aimé ma lecture que j’ai commandée de suite le tome deux et trois, ils m’attendent sagement dans ma PAL.

4.5-min

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s