La cité des chimères de Vania Prates

Chronique-min

Titre : La cité des chimères
Edition : Snag
Pages : 448

Le monde tel qu’on l’a connu a disparu. Chaos, misère, famine … Les Hommes ont enfin trouvé un équilibre et se sont organisés en guildes, guidé par leur chi, leur nature profonde. Guilde des Marchands, des Inventeurs, des Alchimistes, des Gardiens ; tous demeurent fidèles à ce qu’ils sont afin de vivre en harmonie avec la nature et les animaux particulièrement respectés, créant une cité semblable à une ville sylvestre.

Dans ce monde proche de l’utopie, Céleste, une jeune fille de 17 ans, n’a pas de chi. Le jour où elle rencontre Calissa, mystérieuse contrebandière, elle est loin de se douter qu’elle va se retrouver embrigadée bien malgré elle dans une histoire complexe qui même non seulement le dirigeant de Lowndon Fields, mais également la très redouté « Confrérie des Sans-loi ».

Entre ruse, savoir, intrigues et faux-semblants, Céleste va devoir changer sa vision du monde.



Mon avis-minJ’ai trouvé La cité des chimères intéressante sur bien des aspects, mais ce premier tome a aussi pas mal de défaut. Malgré cela, ce fut une lecture intéressante qui propose un univers assez innovant dans le domaine de la fantasy. D’ailleurs, il se trouve même dans un genre assez intermédiaire. 

Je parle de genre intermédiaire parce que l’histoire se passe sur notre planète, ils parlent de catastrophe naturelle qui a dessimé la quasi-totalité de la population mondiale. On pourrait donc penser à du post-apocalyptique, mais en même temps, les personnages du roman ont tous des dons assez particuliers, certains communiquent et sont liés à des animaux, d’autres plongent dans des livres, certains ont un talent inné pour le commerce ou la fabrication. Ainsi de suite. 

Entre les personnages et l’univers assez complexe, l’autrice a vraiment créé de la matière a exploiter, sauf qu’il y a un petit problème, ça manque de rythme, c’est très lent. Alors que tu sais qu’en temps normal ça ne me dérange pas du tout, j’ai vraiment eu du mal à me faire au rythme de ce roman. La vitesse s’accélère dans le dernier quart du roman, mais c’est vraiment dommage que ça n’ai pas été le cas plus tôt. Parce que ce premier tome avait la recette pour être une excellente lecture. 

Les personnages sont plutôt intéressants, on oscille entre les points de vue de Céleste et Calissa, ce sont deux jeunes femmes aux antipodes, et pourtant très intéressante toutes les deux. Les personnages de ce récit sont assez complexes, on a du mal à les cerner aux premiers abords, mais ils sont intéressants, du coup, on se prend au jeu d’essayer de les comprendre et de comprendre. 

Je lirais certainement la suite, si elle ne met pas trop de temps à sortir, mais j’espère vraiment que le rythme sera plus soutenu et que l’historie va continuer à se complexifier. 

3-min


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s