Le Prieuré de l’Oranger de Samantha Shannon

Chronique-min

Titre : Le prieuré de L’oranger
Edition : De saxus
Pages : 958

Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s’éveille. La maison Berethnet règne sur l’Inys depuis près de mille ans. La reine Sabran IX qui rechigne à se marier doit absolument donner naissance à une héritière pour protéger son reinaume de la destruction, mais des assassins se rapprochent d’elle… Ead Duryan est une marginale à la cour. Servante de la reine en apparence, elle appartient à une société secrète de mages.
Sa mission est de protéger Sabran à tout prix, même si l’usage d’une magie interdite s’impose pour cela. De l’autre côté de l’Abysse, Tané s’est entraînée toute sa vie pour devenir une dragonnière et chevaucher les plus impressionnantes créatures que le monde ait connues. Elle va cependant devoir faire un choix qui pourrait bouleverser son existence. Pendant que l’Est et l’Ouest continuent de se diviser un peu plus chaque jour, les sombres forces du chaos s’éveillent d’un long sommeil…
Bientôt, l’humanité devra s’unir si elle veut survivre à la plus grande des menaces.



Mon avis-min

J’avais tellement hâte de te parler de ce fabuleux roman, de cette lecture coup de cœur, pour lequel j’avais tellement d’attente et en même temps, tellement peur de ne pas aimer. Tu vois ce que je veux dire, ce genre de livre que tu veux absolument apprécier parce que tu ressens qu’il y a quelque chose dedans qui fait qu’il est différent de tes autres lectures. 

Samantha Shannon, j’en entends parler depuis que je suis sur la blogo, j’ai même acheté le premier tome de The Bone Season quand je me suis mise à la VO, mais au final, je n’avais encore jamais découvert cette autrice. Et quelle erreur de ma part ! J’ai découvert une autrice à l’imagination sans frontière, une plume de qualité et une féministe dans laquelle je me reconnais. Je comprends totalement que le nombre de pages peut faire peur à n’importe qui, mais fait moi confiance, une fois que tu es plongée dans ta lecture, tu ne peux plus la lâcher. 

Les 200-300 premières pages sont très introductives, tu dois te dire que c’est énorme, mais si tu prends le ratio avec le reste du roman, pas tant que ça. Samantha Shannon a réussi l’exploit de créer un roman de fantasy riche et surtout complet en à peine mille pages, cet exploit est assez rare, peu d’auteurs et d’actrices y parviennent, d’ailleurs, ce sont généralement des grands noms du genre. Alors Le prieuré de L’Oranger n’usurpe pas du tout la réputation que lui a fait son éditeur. 

Il y a une petite chose que je voulais mentionner, car malgré le fait que cette lecture soit un énorme coup de cœur, il y a quelque chose qui m’a un peu gêné dans le début de ma lecture. C’est la multitude de personnages, il y en avait tellement entre les personnages de l’est et ceux de l’ouest. Autant te dire que si tu n’es pas concentrée, tu vas avoir un peu de mal à te repérer dans cette lecture. Mais finalement, cette richesse de personnages, j’ai rapidement fini par l’apprécier. Parce qu’ils sont tous différents, ils ont tous quelque chose à apporter au récit. Les personnages du Prieuré sont des personnages de qualité, très travaillés, avec un passé et un avenir. Ils sont extrêmement réalistes, on sent tout le travail de l’autrice derrière eux. 

C’est incroyable la maîtrise du récit dont à faite preuve Samantha Shannon, rien n’ai laissé au hasard, pour mon plus grand plaisir. C’est incroyable la maîtrise du récit dont à faite preuve Samantha Shannon, rien n’ai laissé au hasard, pour mon plus grand plaisir. Sans compter que l’autrice à donné une voix forte et claire aux femmes dans ce récit. Elles sont reines, soldates, magiciennes, nobles, elles ont toutes un rôle important à jouer dans l’histoire. Le Prieuré de L’Oranger à tout d’un drapeau pour le féminisme et j’ai adoré cet aspect du récit. 

Une autre chose que j’ai beaucoup aimé dans ce récit, c’est la place que l’autrice offre à la diversité dans son récit, qu’elle soit sociale, culturelle, ou même sexuelle, parler de diversité sexuelle est un peu maladroit, mais ce que je veux dire c’est qu’il y a une grande représentation LGBTQ++ dans cette histoire. 

Il y a sûrement plein de choses que j’oublie de te dire sur cette histoire, c’est sans doute à la mesure des choses que j’ai pu manquer dans cette histoire. Je vais trouver le temps de le relire parce que je suis sûre qu’il me reste pleins de choses à découvrir sur ce fabuleux roman.

5 etoiles-min


2 réflexions sur “Le Prieuré de l’Oranger de Samantha Shannon

  1. Je vois pas mal passer ce roman, mais il y a peu de chronique dessus ! Je suis vraiment ravie d’être tombée sur la tienne qui est vraiment complète et super intéressante 😀 Plus j’en découvre plus j’ai envie de lire ce roman !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s