Si l’on me tend l’oreille de Hélène Vignal

Chronique-min

Titre : Si l’on me tend l’oreille
Edition : Le rouergue
Pages : 288

Au Pays des Trois Provinces, les habitants sont partagés entre sédentaires et ambulants. On se méfie toujours un peu de ceux-là qui, allant de foire en foire, connaissent trop de secrets. Mais l’arrivée au pouvoir de Baryte Myrtale, un jeune roi épris de modernité, va tout bousculer : désormais, les ambulants seront assignés à un territoire. Certains d’entre eux vont refuser de perdre leur liberté. Parmi eux, Grouzna, une étrange jeune fille qui sait deviner le destin de chacun. Une fable fascinante et poétique sur le pouvoir des histoires et la révolte collective.



Mon avis-min

Je crois que je tiens là ma lecture la plus bizarre de l’année, encore maintenant, alors que j’écris cette chronique, je ne sais trop quoi penser de cette lecture, elle était intéressante sous bien des aspects, mais un passage du début l’a rendue vraiment compliquée. 

Je tiens à te le dire si tu comptes te pencher sur la lecture de ce récit, dans les premiers chapitres de l’histoire, on assiste à un viol. Je fais partie des lectrices qui aiment être prévenu quand elles vont se retrouver face à ce genre de contenu. Je pense qu’aujourd’hui, les éditeurs peuvent prévenir les lecteurs qu’il peut y avoir du contenu qui risque de choquer les lecteurs. Alors, certes, la scène est courte et n’est pas particulièrement détaillée, mais ce n’est pas une justification. Du coup, je suis partie du mauvais pied avec cette lecture, et même si ça s’est amélioré par la suite, ça restait quand même dans le fond de mon cerveau. 

L’histoire est intéressante, mais mériterait d’être plus approfondie, parce que j’ai découvert un univers très intéressant, mais qui reste vachement en surface alors qu’il y a énormément de chose à dire dessus. Je pense qu’il y aura une suite, mais par contre, je ne sais pas si je me donnerai la peine de le lire, parce que j’ai cette appréhension de retomber sur des scènes qui pourraient me brusquer. Les personnages ne m’ont pas plus touché que cela, et j’ai besoin d’avoir de l’affection pour les personnages que je découvre et que je suis. Donc je suis très mitigée sur cette lecture. 

Je ne vais pas te recommander cette lecture parce que je n’arrive pas à trouver de point positif à cette lecture. Donc, je vais m’arrêter là dans cette chronique. J’espère que ce roman trouvera son public, mais ce n’est pas mon cas. 

2.5-min


Une réflexion sur “Si l’on me tend l’oreille de Hélène Vignal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s