Les soeurs Carmines, tome 3 : Dolorine à l’école de Ariel Holzl

Chronique-min

Titre : Dolorine à l’école
Edition : Naos
Pages : 262

Dolorine Carmine fait sa rentrée des classes dans un pensionnat et découvre avec stupeur qu’aucun fantôme ne hante ce lieu. Miss Elizabeth, l’inquiétante institutrice, y est peut-être pour quelque chose. Avec l’aide de ses soeurs, elle mène l’enquête pour retrouver la trace de ses compagnons favoris.



Mon avis-min

J’avais eu un petit coup de cœur pour le premier tome des sœurs Carmine, et même si j’avais un peu moins apprécié le second tome, il était évident que j’allais lire le dernier tome de la trilogie. Comme toujours, c’est l’univers riche d’Ariel Holzl qui me charme et m’embarque dans les histoires impossibles de Grisaille.

Dans ce tome-ci, on suit Dolorine, la plus jeune des Carmine, enfin si l’on veut. Si tu as lu les deux tomes précédents, tu sais qu’il s’est passé pas mal de chose dans les deux premiers tomes, des choses qui ont bouleversées le petit train-train des sœurs. Mais ça tombe plutôt bien puisque Dolorine adore les aventures.

Ce tome est, à mon sens, assez différent des autres, je trouve qu’il fait plus jeunesse, ça vient sans doute du fait que la narration est du point de vue de Dolorine. Pourtant, j’ai vraiment apprécié ma lecture et j’aimerais beaucoup que l’auteur se penche encore sur l’univers de Grisaille, j’ai encore plein de questions, et j’aimerais vraiment encore lire les aventures du trio Carmine.  

Dolorine a presque rattrapé Merry dans mon cœur, c’est une jeune fille vraiment adorable, elle a vraiment bon cœur, et sa curiosité maladive la rend plus adorable qu’agaçante. Cela a été particulièrement intéressant de la voir évoluer sans ses sœurs pendant une grande partie de l’histoire. 

La fin du roman m’a énormément fait rire, notamment les références cinématographiques, je ne vais pas te dire desquels il s’agit, sinon je te priverai d’une partie du plaisir à lire cette scène. 

Le tome de Dolorine est une excellente suite (et fin ?) au sœur Carmine, en tout cas s’il s’agit véritablement d’une fin, elle est très ouverte. Et pour une fois, ce n’était pas plus dérangeant que cela. 

3.5-min


Une réflexion sur “Les soeurs Carmines, tome 3 : Dolorine à l’école de Ariel Holzl

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s