La Couleur du Mensonge, tome 3 : Le goût du danger de Erin Beaty

Chronique-min

Titre : Le gout du danger
Édition : Lumen
Pages : 595

Sage Fowler, entremetteuse et espionne prodige, est désormais ambassadrice du royaume auprès du pays voisin de Casmun. Quelques mois après la bataille où elle a été gravement brûlée, elle se voit confier la mission de représenter le roi Raymond au cours de pourparlers avec Kimisara, leur ennemi de toujours.

Que de chemin parcouru pour l’ancienne tutrice des enfants royaux, à présent fiancée au capitaine Quinn… Mais face à des interlocuteurs réticents voire hostiles, la tâche s’annonce des plus ardues. D’autant que la reine de Kimisara, devenue régente depuis la mort de son époux, n’est pas dans une position idéale pour négocier… Et que nombreux sont ceux qui seraient ravis de la voir tomber.



Mon avis-min

Je suis triste de te dire que la trilogie La couleur du mensonge est déjà terminée, j’ai donc fait le choix de savourer Le goût du danger (j’ai mis une semaine à le lire et je ne regrette rien.). Encore une fois, Erin Beaty m’en a mis pleins les yeux.

Si tu n’as pas lu la couleur du mensonge, qu’est ce que tu attends ?Je m’excuse d’avance si des éléments peuvent te spoiler. On retrouve Sage quelques temps après la bataille qui a opposer Demora et Casmun au Kimisara et qui a laissé à Sage de sacrer cicatrice. Cela n’empêche pas la jeune femme de tenir son rôle et de repartir à l’aventure très rapidement.

Ce tome est assez différent des deux précédents puisque l’autrice nous offre une intrigue encore plus politique que les précédents, on trouve donc dans ce dénouement un peu moins d’action que dans les tomes qui l’ont précédés. Honnêtement, j’hésite à te dire que c’est mon préféré, il est au coude-à-coude avec le premier. Il m’a laissé un sentiment de satisfaction parce que j’ai trouvé que la fin était vraiment bien trouvée et que bien sûr l’autrice nous en fait voir de toutes les couleurs avant la Fin.

C’est impressionnant de se rendre compte à quel pont les personnages que l’on suit depuis La couleur du mensonge ont changé, à quel point ils ont évolué et on été marqué par la vie, je suis triste d’avoir achevé la lecture de cet univers mais en même temps très satisfait. Je sais, que je n’aurais pas de regret à relire cette trilogie, que je retournerais avec plaisir voir Sage et Alex et que je serais toujours aussi contente de la fin de leur histoire.

La couleur du mensonge a été une trilogie excellente, quand j’y réfléchis, je ne trouve pas de point négatif à pointer du doigt avec cette série. Erin Beaty aura su me mener par le bout du nez, et cela, du début à la fin. C’est avec ce genre de série que la fantasy YA montre à la fantasy adulte qu’elle n’a rien à lui envier.

Si tu as envie de passer un excellent moment, de stresser à t’en arracher les cheveux et de t’attacher à des personnes formidables, tu as devant toi la trilogie qu’il te faut et pour ne rien gâcher les couvertures sont sublimes.

5 etoiles-min

 


Une réflexion sur “La Couleur du Mensonge, tome 3 : Le goût du danger de Erin Beaty

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s