Comment mon été est parti en fumée de Jennifer Salvato Doktorski

Titre : Comment mon été est parti en fumée
Edition : Hugo new way
Pages : 299

Rosie a toujours été impulsive. Mais sûrement pas au point de mettre le feu à la voiture de Joey, son ex qu’elle a surpris en train de la tromper. Ça non, jamais ! Ni d’appeler ce traître toutes les dix minutes pour lui expliquer ce qu’elle pense de lui…

En tout cas, la voilà qui écope d’une ordonnance restrictive qui l’empêche d’approcher Joey à moins de cinquante mètres. Alors, quand son ami Matty annonce à ses parents qu’il part pour l’été en road-trip avec deux copains, ils ont la bonne idée de l’incruster dans l’aventure, histoire de l’éloigner un peu.

L’enfer ! Au début, Rosie n’a qu’une idée en tête : s’enfuir illico, faire du stop et rentrer scruter le moindre des mouvements de Joey. Mais l’air de la route, les expériences inédites et les nouveaux amis lui font vite voir la vie sous d’autres horizons…



Mon avis-min

Je ne suis pas vraiment fan des road-trips, du coup, tu dois te demander pourquoi j’ai voulu lire ce roman. Je dois avouer que c’est 70 % de curiosité et 30 % de recommandation de la part des copines. C’est le résumé qui m’a surtout donné envie et ensuite, j’ai prié pour que ça le fasse.

Et pour le coup, sans pour autant être le roman du siècle, j’ai adoré ma lecture. C’est frais, drôle et loufoque, en somme idéal pour l’été. Les personnages sont drôles et attachants même si parfois, Rosie peut parfois être insupportable. C’était un pari assez risqué de mettre une jeune femme en colère et dont le cœur a été salement amoché dans la même voiture que trois jeunes hommes plus que flegmatique.

L’autrice aborde aussi le sujet des romances plus ou moins toxique au travers de la relation de Rosie et Joey, leur histoire d’amour se fini mal et cela les conduit à avoir des comportements plus que limite. Du coup, il y a un vrai questionnement sur ce que l’amour nous fait faire, est-ce qu’aimer, c’est toujours positif, ou si cela peut aussi être négatif. Et surtout, l’amour est différent de la passion.

J’ai bien aimé cette lecture, elle m’a donné le sourire, j’aurais aimé quelques chapitres de plus. L’évolution et le développement des personnages sont sans doute les choses que j’ai le plus apprécié dans ma lecture. Je me dit que peut-être, je devrais redonner une chance à ce genre de roman.

3-min

 


Une réflexion sur “Comment mon été est parti en fumée de Jennifer Salvato Doktorski

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s