Never again de Sarah Dessen

Titre : Never Again
Edition : Lumen
Pages : 476

Le frère de Sydney, beau et charismatique, dominé depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l’attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d’air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches.

Elle s’inquiété surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton à condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d’amitié avec un frère et une soeur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l’aider à se trouver une place dans son nouvel enrivonement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s’avouer les sentiments qu’elle sent naître en elle… Autant de défis qu’ils vont l’aider à relever à leur manière.



ChroniqueTransp-min

Never Again est mon tout premier Sarah Dessen alors que ça fait des années qu’elle est publiée en France. Mais j’ai l’impression qu’avec cette autrice, c’est sa passe ou sa casse et pour le coup, ça, c’est plutôt bien passé entre nous. 

J’ai beaucoup aimé cette histoire, elle porte à réflexion sur la culpabilité, le deuil par forcément d’un proche, mais d’une période de sa vie qui est devenue révolue pour une raison ou une autre. L’autrice interroge aussi sur le rôle des parents en soulignant bien qu’il n’y a pas de parents parfait, elle le montre de toutes les manières possibles. 

Les personnages de  cette histoire sont vraiment intéressant, on en découvre de toute sorte et si on s’attache d’emblée à certains,  on a beaucoup plus de mal avec d’autres, notamment la famille de Sidney, pour être encore plus précise, la mère de notre héroïne. La romance qui accompagne cette histoire est vraiment mignonne, mais ce que j’ai préféré, c’est la relation d’amitié qui se tissent entre les personnages, comment Sidney arrive à sortir de l’ombre de son frère, à comprendre qu’elle est bien plus que la petite sœur de Peyton. 

Sans être transcendant, Never Again est une histoire vraiment sympathique, elle offre une histoire vraiment intéressante sur un thème rarement exploitée, comme les accidents de voiture et le handicape. En bref, si tu cherches une lecture agréable, je te recommande fortement cette histoire. 

 


Une réflexion sur “Never again de Sarah Dessen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s