Cendres de Johanna Marines

Titre : Cendres
Edition : Snag
Pages : 404

Londres, 1888. Nathaniel et Luna vivent dans un quartier mal famé de l’East-End. Pour survivre, ils sont obligés de revendre les objets qu’ils ont volés.
Au même moment, à Westminster, Agathe accepte de devenir la domestique de la famille Henwoorth. Leur destin va basculer le jour où Nathaniel va découvrir un cadavre.
Agathe, une jeune femme plutôt naïve prête à tout pour payer les médicaments de sa mère malade. Celle-ci va être embauchée comme parurière chez les Henwoorth. Mais, rapidement, le fils ainé de la famille, Archibald, se montre étrange… Qu’attend-il vraiment d’elle ? Et si un tout autre destin l’attendait ?
Nathaniel Depford, un jeune homme de 27 ans, qui travaille comme allumeur de réverbères dans la vieille ville. Orphelin, il ne sait presque rien de ses origines. Mais, quand celle qu’il considère comme sa sœur, Luna, disparaît et que d’étranges cauchemars refont surface, son monde fragile vacille… Réussira-t-il à retrouver Luna avec l’aide de la police ? Ou devra-t-il faire chemin seul pour comprendre les forces obscures qui tirent les ficelles en coulisse ? Et si son passé le rattrapait ?



ChroniqueTransp-min

Snag est un éditeur que je commence à suivre de manière assez régulière parce qu’il propose des sorties intéressantes et Cendres m’attirait énormément avec son univers Steampunk. Sans plus de bla-bla, rentrons dans le vif du sujet, si tu veux bien. 

Cendres est un très bon premier roman, il m’a tenu en haleine du début à la fin et j’ai été grandement surprise par le déroulement et la conclusion de cette histoire. Il faut dire que je n’avais pas lu le résumé avant de me lancer dedans, d’où ma surprise la plus totale. La seule chose que j’ai trouvé dommage dans ce livre est en rapport avec l’univers, mais je t’en parlerais plus en détails après. J’ai trouvé que l’histoire était rudement bien menée et vraiment intéressante. La plume de l’autrice est aussi passionnante que le récit qu’elle nous dévoile pages après pages. 

Il y a deux petites choses qui m’ont déranger dans ma lecture, déranger ici étant un grand mot. Le côté Steampunk n’était pas assez exploité à mon goût, étant donné que j’adore ce genre, je ne suis pas très objective, mais j’aurais aimé qu’il soit plus qu’un décor de fond à l’histoire, car au final, j’avais plus l’impression de lire un polar qu’autre chose. Deuxième point mitigé, c’est que j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages, les liens se tissent et se défont à une vitesse affolante entre eux et du coup cela m’a paru manquer un peu de réalisme. 

Dans l’ensemble, j’ai apprécié ma lecture et j’ai adoré être aussi surprise par la conclusion de Cendres. Je serais très curieuse de lire d’autres romans de l’autrice parce que j’aime être surprise de cette façonet même si sur le coup la fin m’a choquée après avoir réfléchi à ma lecture, je l’ai trouvé vraiment bien amené et très bien maîtrisée. 

Notes (5)

Publicités

Une réflexion sur “Cendres de Johanna Marines

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s