Sauvages, tome 1 : Le dernier loup de Maria Vale

Titre : Le dernier loup
Edition : Milady
Pages : 312

Reléguée au plus bas de la hiérarchie de la meute, Silver Nilsdottir n’a aucun espoir de voir sa vie s’améliorer, et encore moins de faire alliance avec un compagnon digne d’intérêt. Jusqu’au jour où un étranger grièvement blessé fait irruption sur les terres de la meute. Silver saisit cette chance, en risquant le tout pour le tout. Sauf que Tiberius Leveraux est plus complexe qu’il n’y paraît et menace de faire basculer le fragile équilibre entre l’instinct sauvage des loups et l’ordre très strict de la meute…



ChroniqueTransp-min

Oui, je sais ! On est mardi et je t’ai habitué à lire le Top Ten Tuesday, mais je n’avais pas envie de l’écrire cette semaine. J’avais plutôt envie de te parler de la nouvelle série Milady que j’ai décidé de suivre. Donc, aujourd’hui, on va parler de Sauvages, la nouvelle série de  » bit-lit » chez Milady et je dois dire que j’ai pas mal de choses à te dire sur cette lecture. 

Déjà, on va parler de la sublime couverture de ce premier tome, je suis tombée amoureuse de la vibe Merci Thompson et Meg Corbyn de l’illustration, en même temps l’éditeur à voulu inscrire cette nouvelle série dans ce genre d’univers. Et clairement, je suis d’accord. Cette série nous offre un premier tome vraiment bon et qui promet une saga de qualité. J’ai tout de suite accroché à la plume de l’autrice, et si l’on peut dire que ce premier tome ressemble à certaines sagas d’urban fantasy de l’éditeur, la ressemblance reste minime. 

L’univers nous offre une meute de loup, avec une hiérarchie qui se confond à celle des vrais loups, on n’est pas dans une saga, ou les métamorphes et les loups-garous sont plus humains qu’animal, ici, c’est le contraire. J’ai beaucoup aimé la mythologie mise en place, pour expliquer les lois de la meute, leurs traditions et leur fonctionnement. C’était un aspect terriblement intéressant. J’étais assez captivée par ma lecture, elle est assez courte, mais vraiment plaisante et je veux absolument découvrir la suite de cette saga. 

Je me suis tout de suite attaché à Silver, son handicap en fait une héroïne hors norme, que ce soit au sein de sa meute que de manières générales dans la SFFF. Je trouve cela génial que l’autrice ne nous ai pas offert un personnage principal conventionnel, c’est terriblement maladroit de le présenter comme cela, mais on trouve tellement peu de héros et de héroïnes qui présentent un handicap moteur. Sans compter que Tiberius n’est pas en reste. La romance qui s’installe entre nous deux protagonistes est vraiment mignonne, j’ai totalement adhéré à leur histoire. 

Tu l’auras compris, j’ai été totalement conquise par ce début de série, et j’espère vraiment que le second tome sera dans la continuité de celui-ci. J’espère aussi que le changement de personnage ne va pas faire perdre son intérêt à cette histoire.

Notes (7)

Publicités

Une réflexion sur “Sauvages, tome 1 : Le dernier loup de Maria Vale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s