Le destin d’Orisha, tome 1 : De sang et de rage de Tomi Adeyemi

Titre : De sang et de Rage
Edition : Nathan
Pages : 568

Zélie Adebola remembers when the soil of Orïsha hummed with magic. Burners ignited flames, Tiders beckoned waves, and Zélie’s Reaper mother summoned forth souls.

But everything changed the night magic disappeared. Under the orders of a ruthless king, maji were targeted and killed, leaving Zélie without a mother and her people without hope.

Now Zélie has one chance to bring back magic and strike against the monarchy. With the help of a rogue princess, Zélie must outwit and outrun the crown prince, who is hell-bent on eradicating magic for good.

Danger lurks in Orïsha, where snow leoponaires prowl, and vengeful spirits wait in the waters. Yet the greatest danger may be Zélie herself as she struggles to control her powers – and her growing feelings for an enemy.



ChroniqueTransp-min

Je sais ce que tu te dis, quoi elle nous parle d’un roman qui sort le 2 mai. Mais je peux plus attendre de te parler de ce monumental coup de cœur. Et puis, maintenant, on est à moins d’un mois de sa sortie. Alors, l’attente ne va plus être trop hard pour toi. Je m’excuse pour le résumé en anglais, mais pour le moment, je n’ai pas réussi à mettre la main sur une version française. 

Ce qui m’a le plus fait accroché avec cette historie, c’est son originalité culturelle, si je peux dire. Il faut reconnaître que les personnages sont souvent le même genre de physique, d’ethnie et de religion. Ici, on suit des personnages de couleurs avec du vocabulaire spécifique et les traditions qui vont avec. Je ne veux pas que mes propos soient mal interprétés au cas où je serais maladroite. Mais je trouve que la diversité culturelle dans les romans est importante. Les personnages de couleurs ne devraient pas être le.a meilleur.e ami.e du héros blanc hétérosexuel (parce que c’est souvent le schéma qui revient) mais le héros de leur propre histoire. Alors, par contre, je ne veux pas entendre des gens me dirent, que du coup, c’est difficile de s’identifier aux personnages. Si tu peux t’identifier à Harry Potter quand tu es une fille, et vice versa quand le personnage est féminin et le lectureur masculin. Alors, la couleur de peau ne devrait pas poser de problème. 

Ce qu’il est important de notifier, c’est la richesse de l’univers qui va de paire avec la densité du récit. On est sur un roman de 500 pages avec un style très dense, très fournis mais aussi très agréable et malgré la densité très fluide. Autrement dit, malgré le nombre de pages et la richesse du récit ça se lit tout seul. Pourquoi ? Parce que c’est juste génial. J’ai été totalement happée par l’univers que nous propose l’autrice, c’est riche, bien construit et surtout, on ne s’ennuie pas. Action, révélations, rebondissements, le moins qu’on puisse dire, c’est que ce premier tome place la barre vraiment très haut et que sa suite à intérêt d’être à la hauteur. Parce quand on se lance dans un truc aussi puissant dès le premier tome, on a quelques promesses à suivre. 

On est sur un récit YA de qualité, assez différent de ce qui peut se faire en ce moment, alors un grand merci à Nathan d’avoir fait le pari de sortir ce roman, parce que je sais que les lecteurs vont être au rendez-vous et pousser ce roman comme il le mérite. Parce que dit toi bien que quand je parle de coup de cœur monumental, je ne dis pas ça à la légère. On est vraiment sur un texte innovant, qui m’a fait passer un sublime moment de lecture, un comme il en arrive rarement et ce genre de découverte n’a pas de prix. 

Bien, les choses ont plus ou moins été dites, je te donne donc rendez-vous le 2 mai dans toutes les bonnes librairies pour acheter et découvrir ce récit. Je te promets que tu ne vas pas être déçu. Parole de blogueuse/libraire. 

Notes (1)

Publicités

8 réflexions sur “Le destin d’Orisha, tome 1 : De sang et de rage de Tomi Adeyemi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s