L’enchanteur de Stephen Carrière

Titre : L’enchateur
Edition : PKJ
Pages : 415

Stan s’est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d’amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l’appelle l’Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d’oeuvre.

Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu’il lui offrira un peu d’immortalité. Il ne reste que neuf mois à l’Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce  » miracle « .

Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand… et, même s’ils préféreraient l’ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu’ils ne le souhaiteraient.



ChroniqueTransp-min

L’enchanteur m’a attiré dès que j’ai vu sa couverture, le résumé n’a fait que renforcer mon envie de découvrir ce récit. Et je dois dire que j’ai été très surprise, je ne m’attendais pas du tout au récit que j’ai lu. 

L’enchanteur est un véritable OVNI littéraire, il mêle avec brio des touches de fantastique à un roman sur l’amitié et la postérité. J’étais un peu mitigée en commençant ma lecture, mais je dois avouer que l’auteur a rapidement su m’embarquer dans son histoire. D’autant plus qu’on y découvre et suit des personnages vraiment intéressants et bien travaillés, c’est notamment le cas de Stan qui est de loin mon favoris et qu’il m’aurait fait rêver tout du long de ma lecture. 

Ce que j’ai le plus aimé dans cette histoire, c’est la façon dont l’auteur joue avec le réel et le monstre qu’il a créé, c’était très novateur et vraiment bien emmené, je ne t’expliquerais rien de plus sur le sujet par ce que sinon je te spolie une bonne partie du contenu de ce roman, et ce n’est vraiment pas mon but avec cette chronique. Nan, moi ce que je veux mettre en avant avec mon avis, c’est la qualité de la plume de l’auteur et la maîtrise qu’il a de son intrigue et de son univers. Parce qu’à aucun moment, les déviations qu’il prend font perdre de la contenance et de la clarté à l’intrigue principal et il y a peu d’auteurs qui peuvent le faire. 

Tu vas te dire que comme la chronique est courte, c’est que j’ai peu de chose à dire sur ce roman, c’est faux, j’en dis volontairement peu à son sujet pour te laisser découvrir et savourer à sa juste valeur un texte que j’ai trouvé vraiment poignant. La définition de l’amitié qui nous est proposée ici est quelque chose dans lequel je me suis profondément reconnue et qui m’a beaucoup touché. Alors, si tu es curieux.se., je te recommande fortement cette lecture. 

Notes (5)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s