Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours de Alison Goodman

Titre: Le club des mauvais jours
Editeur : Gallimard
Pages : 568

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?

ChroniqueTransp-min

Est-ce que je tiens mon premier coup de cœur de 2019 ? Peut-être bien, seul le temps nous le dira, car je ne parviens pas à le déterminer pour le moment. En tout cas, vu cette entrée en matière, tu dois te douter que j’ai adoré ma lecture. 

J’aime beaucoup tout ce qui touche à l’histoire, pourtant je ne lis pas beaucoup de romans historiques, mais peut être bien que je vais y remédier cette année. En tout cas, Lady Helen est un concentré de tout ce que j’aime, c’est-à-dire : Les monstres, l’aventure et les personnages féminins qui ont du mordant. De toute façon, quand j’ai vu la couverture et j’ai lu le résumé, je savais que ce livre et moi étions faits pour bien s’entendre. Et je me trompe rarement dans ce genre de situation. 

Dans ce premier tome, j’ai découvert un univers de fantastique qui m’a beaucoup plu, en plus j’adore les clubs secrets alors, forcément, j’allais adhérer au concept du roman. Sans être particulièrement innovant du point de vue de l’intrigue, Lady Helen a la particularité de posséder sa propre mythologie qui tourne autour d’une certaine catégorie de créatures. J’ai d’ailleurs apprécié m’être trompé sur les créatures en question. 

Ce premier tome n’est pas centré sur l’action, même si on a le droit à quelques moments forts en tensions et en rebondissement. Cela reste un premier tome très introductif, mais comme je l’ai dit plus haut, qui propose un univers très intéressant dans un contexte historique tout aussi palpitant. Je crois que l’air victorienne, c’est quand même une des meilleures époque historique pour écrire des romans fantastique. 

Je ne rentre pas trop dans les détails, si tu n’as pas lu ce roman, je préfère te laisser dans le flou artistique et te permettre de découvrir ses nombreux secrets par toi-même. Mais sache que ce fut une excellente lecture. J’ai hâte de me pencher sur le cas du second tome, même si je me tâte à attendre la sortie du troisième pour ne pas être trop frustrée !

Notes (1)

Publicités

4 réflexions sur “Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours de Alison Goodman

  1. Je pense que je n’étais même pas parvenue à finir ce premier tome. J’avais craqué à cause de sa magnifique couverture mais je n’ai pas su me laisser emporter, c’était trop long à mon goût 😞

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s