Dry de Neal Shusterman et Jarrod Shusterman

Titre : Dry
Editeur : Collection R
Pages : 450

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?
La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches…
Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.



ChroniqueTransp-min

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’en ce moment on n’arrête plus Neal Shusterman, il collectionne les romans coups de poing, avec La faucheuse, Le goût amer de l’abîme et maintenant Dry. Cette fois, il nous propose un roman sous fond de crise écologique écrit à quatre mains avec son fils. Et encore une fois ça marche !

Sans pour autant être un coup de cœur, cette lecture est frappante. Déjà, parce que oui, tu vas avoir soif pendant ta lecture, c’est totalement inconscient, mais le fait de voir tout les personnages crever de soif va te donner soif. C’est une histoire qui marque puisqu’elle touche à notre actualité. Faut pas se leurrer, si on ne fait pas plus attention à nos ressources, ce qui arrive à ces personnages, peut nous arriver demain. Tu sais ce qu’on dit, l’homme est un loup pour l’homme. Cette lecture en est la parfaite illustration. 

Le seul point négatif que j’ai à reprocher à Dry, c’est que j’avais vraiment l’impression de voir les deux styles d’écritures. Je ne sais pas comment à été écrit le roman, est-ce que chacun à fait un personnage ou est-ce qu’ils se sont réservés des passages. Mais j’ai trouvé que la qualité du roman n’était pas uniforme. Il y a des passages qui sont moins bien écrit que d’autres. Du côté des personnages, c’est difficile de s’y attacher, même si je les ai bien aimés dans l’ensemble. Mais j’ai trouvé le roman presque trop court puisqu’il se déroule à une vitesse folle. J’en voulais encore, et j’aurais aimé plus de détails par rapport à certaines choses. 

Dans l’ensemble, Dry est un très bon roman, mais il m’a manqué quelques petits trucs pour en faire un coup de cœur, qu’à cela ne tienne, les romans de Neal Shusterman n’ont pas besoin d’être des coups de cœur pour me marquer. La puissance de son style et les sujets touchy qu’il choisit d’écrit suffisent largement. Si tu aimes les lectures qui font réfléchir, Dry devrait beaucoup te plaire !

Notes (5)

Publicités

4 réflexions sur “Dry de Neal Shusterman et Jarrod Shusterman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s