Bla Bla Bla : Moi, le blog Toussa toussa …

depositphotos_120930466-stock-illustration-question-mark-in-the-circle

Hello, je ne sais du tout quel genre de forme va prendre cet article, mais j’avais envie de prendre mon clavier pour vous parler d’un peu autre chose que le blog, notamment le boulot, pourquoi pas de musique ou de make up, des copines. Ne vous sentez absolument pas obligé de me lire en entier, ou même partiellement, mais voilà, j’avais le besoin d’écrire et je n’ai pas envie de me censurer ici.

En bref, j’avais envie de vous parler autrement que par le biais de chronique, je ne sais pas du tout si cet article sera le seul, ou même s’il gardera sa place sur le blog, mais voilà parfois, on a le besoin de se confier à d’autres personnes qu’à son cercle de proche, même si je sais que ma Team de l’île le lira possiblement.

En ce moment, je me pose pas mal de questions, notamment par rapport au blog, je lui accorde moins de temps et cela me fait culpabiliser, j’ai perdu ma régularité, mais en même temps avec le boulot, il y a des soirs où je rentre et je suis totalement cassée, je n’ai envie de rien faire à part me mettre au lit. La fatigue fait que je lis beaucoup moins et cela me gêne aussi alors que je sais très bien que je ne peux pas y faire grand chose. Je ne remets pas en cause ma légitimité de bloggeuse, si légitimité il y à avoir, je n’arretais pas le blog, pour rien au monde, mais je ne dis pas qu’il soit impossible qu’à un moment ou un autre, je le mette quelque temps en pause.

On est en automne et pour moi l’automne bien que j’adore cette saison est toujours compliquée, j’ai cette sensation de jamais assez, de ne pas être à la hauteur de mes envies, de ce que j’aime faire et des gens que j’aime. C’est une période où je suis à fleur de peau et où parfois garder la tête hors de l’eau est compliqué. C’est aussi une période où j’ai beaucoup de mal à m’aimer et à trouver du positif dans ma vie, alors que je sais pertinemment que cela va plus ou moins bien et que pleins de bonnes choses m’arrivent, même si, de mauvaises aussi. J’ai une espèce de spleen qui me colle a la peau et qui disparaît vers le milieu de l’hiver. Alors pendant cette période de l’année faut lutter contre le laissé allé et l’apathie parce que je n’aime pas cette version de moi.

Il y a quelque temps, j’ai décidé de laisser parler une passion que je ne voulais pas spécialement exprimer peut être par peur, parce que j’avais peur de ne pas être assez douée ou de ne pas assumer. Je me suis mise a en parler avec les copines, mais voilà, je le dis à vous aussi, j’adore le make up. Alors, en ce moment, c’est mon plaisir, et je ne le boude pas. Je n’ai pas acheté de livre depuis septembre, mais j’ai acheté beaucoup de maquillage, surtout des palettes d’ombres à paupières et m’occuper de moi le matin est devenu un plaisir. J’ai aussi décidé de consacrer plus de temps au soin de ma peau et de ma petite personne en plus général.

Sans m’en rendre compte, mais j’accordais tellement d’importance à la lecture, parce que je voulais rester efficace et toujours proposer du contenu sur le blog je m’accordais beaucoup moins de temps, je ne regardais pratiquement pas de film, la musique, c’était sur le trajet et comme bruit de fond pour ne pas être dérangé dans ma lecture. Au moment où je vous écris, j’en écoute, ce que je n’aurais pas forcément fait il y a quelque temps, d’ailleurs, je serais sans doute en train de lire plutôt que d’écrire cet article.

Je ne sais pas si c’est le fait de fêter mes 23 ans qui m’ont fait prendre conscience que j’avais d’autres choses dans la vie que la lecture, mais j’aime le fait d’avoir eu cette révélation parce que j’aime la lecture, et cela ne changera pas, mais je n’aime pas que ça et je me laisse enfin le droit de faire autre chose que de lire continuellement à chaque instant libre. Je prends le temps de savourer un peu plus mes lectures, je les mets en pause quand je n’arrive pas à me plonger dedans, je ne me colle plus la pression pour finir un roman. Et cela me fait beaucoup de bien.

Qu’est-ce que je pourrais écrire comme conclusion à cet article sans queue ni tête ? Et bien, je dirais qu’on devrait toujours dans la mesure du possible se faire plaisir et surtout ne pas laisser une passion, un loisir devenir un fardeau et ne plus aimer le faire parce que l’on se sent obliger de le faire ! Merci à ceux qui sont arrivés jusqu’ici et qui ont prit le temps de lire ce très long article en tout cas, cela m’a fait du bien de l’écrire et je crois que c’est le plus important !

Publicités