Interfeel de Antonin Atger

deco

Titre: Interfeel
Editeur : PKJ
Prix: 18.50  E
Pages: 496
Résumé :

Et si le monde entier avait accès à vos émotions ?
Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l’immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser Nathan. Fasciné par Élizabeth, une  » sans-Réseau  » qui vit en marge de la société, il voit toutes ses certitudes vaciller. Ce que les deux adolescents découvriront pourrait bien changer le monde à jamais…


chronique

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que je suis assez frileuse avec le genre dystopique. J’en lis très peu et les choisie toujours avec précision, alors forcément Interfeel avec un sujet aussi original ne pouvait qu’attirer mon attention.

J’ai été troublée, surprise et conquise par cette histoire. L’idée de créer une histoire autour des émotions m’a énormément intéressée, surtout que le sujet est très bien traité, on se retrouve dans un récit où l’univers est très fouillé. C’est en général ce que j’ai a reprocher aux dystopie, le manque de profondeur de l’univers, ici Antonin Atger a battit un arrière-plan solide à son intrigue.

La pluralité des points de vues apporte quelque chose de captivant au roman, on suit les désirs, les buts, les craintes de plusieurs personnages dans un univers où l’on ne peut même plus se fier à ses émotions. Nathan était le personnage tout désigné pour porter cette histoire, je me suis beaucoup attaché à lui, sous l’image d’un jeune homme tranquille se cache une vraie tempête. Et comme on le dit, il vaut mieux se méfier de l’eau qui dort.

On sent qu’il y a un gros travail derrière ce roman, que ce soit pour l’univers ou pour l’intrigue. Je me suis sentie embarquée par l’histoire d’elle début, il y avait une espèce de pesanteur dans le récit à mesure qu’on avançait dans l’histoire et cela me stressait tellement, comme un mauvais pressentiment, pour m’emporter à ce point il faut le faire. J’ai été très surprise par la fin, elle m’a rendu folle et j’ai vraiment besoin d’avoir une suite. En tout cas, je tiens à le rappeler, Interfeel est une excellente surprise ! Alors, si vous ne l’avez pas encore découvert, je vous invite à le faire rapidement !

4


Une réflexion sur “Interfeel de Antonin Atger

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s