Les contes inachevés, tome 1 : La vilaine belle-soeur de Aya Ling

deco

Titre: La vilaine belle soeur
Editeur: MxM bookmarks
Prix: 20 E
Pages: 433
Résumé :

En déchirant par mégarde un vieux livre d’images, Kat est téléportée dans le monde de Cendrillon, où elle incarne Katriona, l’une des hideuses belles-sœurs ! En tant que jeune fille de noble lignage, sa vie change du tout au tout et elle doit apprendre à survivre aux lois de ce nouvel environnement, à commencer l’épreuve de passer les portes avec une robe à arçeaux… Pour revenir chez elle, elle va devoir compléter l’histoire, jusqu’à ce qu’ils soient heureux et aient beaucoup d’enfants. Mais les obstacles sont de taille : l’autre belle soeur est belle à s’en damner, la marraine la bonne fée est aux abonnées absentes et le prince – carrément canon, soit dit en passant – déteste les bals.

Dans de telles conditions, arrivera-t-elle seulement à rentrer chez elle… ?


 

chronique

Les contes inachevés m’ont chaudement été recommandés par Carole. Et quand Carole, recommandés, il vaut mieux s’exécuter sous peine de surprise ! Trêve de plaisanterie, elle m’a très bien vendu le livre, c’est ce qui m’a décidée.

Je ne vous cache pas que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, mais une fois que je me suis faite au personnnage principale, ça été tout seule. Il faut dire que l’histoire est intéressante en plus d’être drôle et ne tourne pas qu’autour de l’histoire de Cendrillon, car La vilaine belle sœur, revisite avec justesse et humour ce conte que tout le monde connaît par cœur.

Le début du roman est vraiment intriguant et l’ultimatum posé à l’héroïne a de quoi donner un récit de qualité, malgré un début un peu poussif. Tout comme le personnage, il nous faut un petit temps d’adaptation, mais final, on se prend au jeu et on voit Kat tenter de survivre à son rôle.

Ce que j’ai le plus aimé dans cette histoire, c’est le côté prise de conscience de l’héroïne. En effet, elle se rend compte qu’entre son époque et celle du livre de conte c’est le jour et la nuit. Des droits qui lui sont acquis depuis la naissance sont inexistants dans l’histoire. C’est très intéressant de voir le personnage prendre position peu à peu dans le processus révolutionnaire.

S’il y a beaucoup d’humour dans l’histoire du fait de la parodie de conte, il y a aussi beaucoup de sérieux. C’est la naissance du nouvelle Kat que nous lisons, une prise de conscience pour le personnage comme pour le lecteur. Presque un rappel de tout ce que l’on a grâce au combat des autres.

C’est un premier tome vraiment intéressant et je prendrais plaisir à lire la suite. La vilaine belle soeur est un premier tome solide et plein de charme, surtout si vous adorez comme moi la parodie.


Une réflexion sur “Les contes inachevés, tome 1 : La vilaine belle-soeur de Aya Ling

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s