Hazel Wood, tome 1 de Melissa Albert

déco2

Titre: Hazel Wood
Edition: Flatirion Book
Prix: 15 £
Pages: 368
Résumé :

Seventeen-year-old Alice and her mother have spent most of Alice’s life on the road, always a step ahead of the uncanny bad luck biting at their heels. But when Alice’s grandmother, the reclusive author of a cult-classic book of pitch-dark fairy tales, dies alone on her estate, the Hazel Wood, Alice learns how bad her luck can really get: her mother is stolen away―by a figure who claims to come from the Hinterland, the cruel supernatural world where her grandmother’s stories are set. Alice’s only lead is the message her mother left behind: “Stay away from the Hazel Wood.”

Alice has long steered clear of her grandmother’s cultish fans. But now she has no choice but to ally with classmate Ellery Finch, a Hinterland superfan who may have his own reasons for wanting to help her. To retrieve her mother, Alice must venture first to the Hazel Wood, then into the world where her grandmother’s tales began―and where she might find out how her own story went so wrong.


3

déco chronique1On entend parler d’Hazel Wood depuis que le roman a été annoncé par l’auteure, et j’avais vraiment hâte de le découvrir, d’autant plus que je l’ai reçu dans la Owlcrate avec une cover sublime. Je ne vais pas vous mentir, je l’ai lu en VF non pas par flemme, mais par manque de temps.

C’est un univers très sombre qui est renforcé par les contes, mais c’est dommage, car ça s’arrête là, l’auteure ne pousse pas plus en avant la noirceur de l’univers. C’est un univers très sombre qui est renforcé par les contes, mais c’est dommage, car ça s’arrête là, l’auteure ne pousse pas plus en avant la noirceur de l’univers.

Question personnages, j’ai eu du mal à me faire à Alice, on ne peut pas vraiment dire qu’elle soit spécialement attachante ou très intéressante, elle est un peu banale dans le genre, mais j’ai fini par l’apprécier et j’espère la découvrir un peu plus dans le second tome. Finch était intéressant jusqu’à un certain revirement qui m’a fait perdre tout intérêt pour lui, c’est dommage parce que j’aimais plutôt l’embryon de relation qui se dessinait entre eux deux.

Ce que je reproche pas mal au roman, c’est son schéma narratique, on ne peut plus classique. On retrouve point par point le schéma type du young-adult fantastique sans prise de risque. En dehors de l’univers un peu creepy du roman l’auteure ne prend vraiment pas de risque et j’aurais aimé une prise de risque !

Je suis un peu mitigée face à la lecture de ce premier tome, mais j’ai vraiment envie de lire la suite et de voir si l’auteure peut me surprendre !

déco3

Publicités

Une réflexion sur “Hazel Wood, tome 1 de Melissa Albert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s