Comment un écureuil, un héron et une chouette sauvèrent le père de Casper de Horatio Clare

déco2

Titre: Comment un écureuil, un héron et une chouette sauvèrent le père de Casper
Edition: PKJ
Prix: 12.90
Pages: 155
Résumé :

Casper coule une existence paisible dans la petite ville anglaise de Woodside Terrace… Jusqu’à cet été où son père, Jim, change du tout au tout : il ne mange plus, ne sourit plus, ne travaille plus et reste cloué au lit. Quel mauvais sort s’est abattu sur lui ? Une chose est sûre, Casper ne l’abandonnera jamais !


 

3

déco chronique1Ce roman est à la fois touchant et assez particulier. Je n’arrive pas à dire si j’ai aimé et au vu du sujet, c’est assez compliqué de mettre un avis et une note sur cette histoire. Elle est pleine de positif et de candeur propre à l’enfant, mais en même temps brutale par son approche de la dépression.

On suit l’histoire du point de vue de Casper qui ne comprend pas pourquoi du jour au lendemain son père si vivant devient l’ombre de lui-même, il va donc tenter d’aider son père. À un moment, l’auteure nous fait sortir de la sphère du réel pour plonger dans l’imaginaire d’un jeune garçon. Le garçon va recevoir l’aide dont il a besoin de la part des animaux de la forêt dans laquelle il se balade en rêve.

Je n’ai pas totalement adhéré à l’histoire parce que je n’arrivais pas à me projeter dans le récit, récit qui tient un peu du conte à la manière dont il est construit. Casper va devoir suivre une série de recommandations s’il veut pouvoir sauver son père du mal qui le tourmente.

C’était assez particulier de voir l’impuissance d’un enfant face à la dépression, une maladie qu’il ne comprend pas forcément, je trouve dommage que l’auteure n’est pas approfondie ce point. Cependant, elle a transplanté ce problème de manière à ce qu’un enfant le comprenne, elle a fait de la dépression un adversaire à combattre, et cela, Casper peut le concevoir.

C’est une histoire difficilement recommandable, mais qui permet de percevoir la dépression d’un point de vue enfantin et peut être de l’appréhender de manière encore plus puissante, sans la minimiser ni la réduire à une phase passagère.

déco3

Publicités

2 réflexions sur “Comment un écureuil, un héron et une chouette sauvèrent le père de Casper de Horatio Clare

  1. j’ai ce livre depuis un moment dans ma PAL mais j’avoue que je recule toujours pour le lire. La faute, peut-être, à la couverture (pour lesquelles j’attache trop d’importance).

    ta chronique me donne envie de jeter un oeil au roman qui ressemble un peu au film « Quelques minutes après minuit » (où un petit garçon se réfugie dans son imagination pour comprendre la maladie de sa mère.)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s