Sam et le(s) garçon(s) de L. Philips


Titre : Sam et le(s) garçon(s)
Edition : Castlemore
Prix : 16.90E
Pages : 384
Note : 18/20
Résumé :

Sam, en dernière année au lycée, est célibataire depuis deux ans. Deux ans, vous imaginez ?! Quand sa meilleure amie lui propose de jeter un sort pour lui trouver un nouveau copain, Sam est sceptique, mais il accepte malgré tout. Et il rencontre aussitôt quatre candidats potentiels : Gus, un sublime élève au charme très… français ; Jamie, un charmant et timide jeune peintre ; Travis, future rock-star sexy ; et Landon, son ex, avec qui il a eu une relation passionnée. Lequel d’entre eux est son garçon idéal ?


Alors pour la petite anecdote amusante, je ne savais pas que Sam et le(s) garçon(s) était le livre VO Perfect Ten. Heureusement, que je m’en suis rendu compte sinon je me serais retrouvée deux fois avec le même livre, ce que je fais qu’avec mes livres chouchou, la prochaine fois, je ferais attention à l’auteur ! Enfin, bref, j’ai passé un agréable moment en compagnie de Sam et des autres personnages de cette douce histoire.

Alors première chose qui surprend dans cette lecture, c’est la présence de la Wicca, en effet la meilleure amie de Sam en est adepte du coup, ça prend une place assez importante dans le récit. Je pense que c’est au lecteur de choisir entre lui donner une réelle importance ou alors de le ranger comme une lubie adolescente dans ce bouquin parce que j’ai trouvé que ce n’était pas assez prononcé pour parler de Magical Realism.

Les prétendants de Sam sont des stéréotypes et pourtant, on se rend compte que chez certains, l’auteur a glisser quelque chose de plus profond. Mon favoris reste Travis même si j’aime beaucoup Jamie. Ce que j’ai trouvé dommage, c’est que le roman est vraiment trop court pour développer convenablement les relations humaines, du coup Sam passe pour un garçon volage alors qu’il veut juste rencontrer l’amour.

L’histoire est pleine d’humour et de dérision, on rit des personnages, mais aussi avec eux et on lève les yeux aux ciels face aux choix de certains d’entre eux. Malgré le fait que j’ai adoré cette histoire pour son côté léger, ce n’est clairement pas une histoire réaliste sur les relations qui peuvent se construire entre deux garçons. J’aurais vraiment aimé avoir 200 pages de plus pour que les points essentiels du livre soient traités plus en profondeur.

Sam et le(s) garçon(s) est clairement une lecture faite pour la détente donc elle convient parfaitement à l’été. Elle est douce et lumineuse sans pour autant mettre de côté les difficultés de la vie d’un adolescent. J’ai passé un excellent moment et je relirais cette histoire avec plaisir !

Publicités

2 réflexions sur “Sam et le(s) garçon(s) de L. Philips

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s