L’école du bien et du mal tome 2 : Un monde sans princes de Soman Chainani

Titre : Un monde sans princes
Edition : PKJ
Prix : 17.90E
Pages : 480
Note : 18/20
Résumé :

De retour à Gavaldon, Sophie et Agatha retrouvent une vie qui ne ressemble en rien à un conte de fée. Lorsqu’Agata fait le voeu secret d’une autre Fin Heureuse, elle rouvre accidentellement les portes de l’École du Bien et du Mal et replonge dans un tout autre monde que celui qu’elle a connu : désormais, les sorcières et les princesses résident à l’École des filles, où on leur enseigne la vie sans princes… tandis que les garçons campent dans les tours du mal. Et la guerre se prépare entre les deux écoles…


Quelle lecture ! Il faut dire que l’auteur nous offre un second tome assez perturbant, mais aussi un peu plus fouillis que le premier. J’ai passé une très bonne lecture en compagnie de Sophie et d’Agatha. Malgré tout, j’ai préféré le premier tome de L’école du bien et du mal que j’avais trouvé plus fluide.

La première partie du roman peut sembler un peu longue malgré tout, je trouve que c’est une saga qui se dévore très bien. J’ai eu du mal avec le fait que les personnages n’évoluaient pas du tout au premier et puis finalement, petit à petit, ils se révèlent être très différents de ce qu’ils ont été dans le précédent tome, ce changement fait du bien à l’intrigue qui devient tout de suite plus intéressant. On sent que nos personnages sont forcés de grandir et de prendre la mesure de leurs choix et actes.

J’ai beaucoup aimé le fait que pour une fois, les actes des personnages aient de réels conséquences sur leur avenir et leur environnement. En effets, suite à la fin du premier tome, Sophie et Agatha ont bouleverdé totalement l’ordre des choses, et donc après une rivalité entre le bien et le mal, on assiste a une rivalité entre garçons et filles. C’est assez amusant de voir comment l’auteur décide de le traiter, mais en même temps, se pose une dualité qui alourdie un peu le roman à savoir qu’est ce qui est le plus important l’amitié ou l’amour ? J’ai trouvé que le sujet était trop central par rapport au reste de l’intrigue, mais ça n’hote pas son charme au livre.

Globalement, l’action arrive à la fin du tome, c’est donc une suite qui est très orientée sur les relations entre les personnages et sur les choix qu’ils doivent faire pour avoir leur fin heureuse. J’ai été surprise par la fin, et j’attends le tome 3 avec impatience en espérant qu’il prenne un schéma légèrement différent des deux premiers, qui sont au final assez semblable.

L’école du bien et du mal est une série vraiment sympathique et chaque tome promet une après-midi de détente dans un univers de conte complètement loufoque et surréaliste. L’auteur a vraiment produit une interprétation originale qui change du mode classique de la réécriture de conte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s