La saga des quatre éléments, tome 2 : Sanctuaires (Clélie Avit)

Titre : Sanctuaires
Edition : MSK
Prix : 18E
Pages : 439
Note : 16/20
Résumé :

Les Vents, les Terres, les Eaux, les Feux. Quatre éléments, quatre territoires : la Friyie. Quand Ériana a rencontré Setrian, jeune messager des Vents, elle ignorait tout du danger qui menaçait le pays , de la prophétie qui la désignait et des pouvoirs qu’elle détenait. Il aura fallu une quête en territoire des Terres, un périple riche d’aventures et de rencontres, et l’affrontement avec les membres du terrible Velpa pour qu’elle s’accepte comme celle qui sauvera les quatre communautés. Après les Messagers des Vents, Clélie Avit continue avec Sanctuaires sa généreuse et palpitante saga fantastique. Ériana, affranchie de ses doutes et sous la précieuse protection de Setrian, poursuit la vaste mission qu’elle s’est vue confier par le conseil des Vents. Pour cela, elle va au-devant des quatre éléments, de son apprentissage et des connaissances révélées par la prophétie. Mais la prophétie n’en finit pas de dévoiler ses secrets, et les obstacles seront au rendez-vous, plus douloureux que jamais.


Après avoir adoré le premier tome de la saga, Les messagers des vents. Je n’avais qu’une hâte me plonger dans le second tome. Malheureusement, j’ai mis un moment avant de pouvoir, me le procurer et le lire. Je n’ai pas eu le coup de cœur espéré comme pour le premier livre.

D’ailleurs si dans l’ensemble Le roman est très bon. J’en ressort assez déçu, car je n’ai pas retrouvé la passion que les personnages avaient déclenchée chez moi. Ériana est un peu moins intense que dans Les messagers des vents, Mais celui qui m’aura le plus déçu reste Setrian, il n’a clairement rien à voir avec le personnage du premier tome que l’on sentait plutôt sur de lui et difficile à détourner de ses objectifs. Dans Sanctuaire, il me faisait penser au cliché de l’héroïne de roman indécise face à ses sentiments. Autant vous dire que pour une fois, ce fut le personnage masculin qui me fit lever les yeux au ciel.

Même si l’histoire reste très intéressante, j’ai trouvé le milieu du roman assez long alors que pendant les 150 premières pages, j’étais à fond dans l’histoire ! Néanmoins, la plume de Clélie Avit rattrape le tout et la fin à eu de quoi retenir mon attention tant elle était intense et complètement traumatisante.

On en apprend plus sur l’univers et la mythologie qui parcourt Les messagers des vents. Après le peuple de la terre, nous découvrons celui des eaux. J’ai été plutôt déroutée de voir les différences avec les deux autres communautés et j’aurais aimé en apprendre plus sûr l’intrigue politique de cette communauté. Si l’intrigue stagne pas mal au milieu du livre, elle semble reprendre d’un coup pendant les 100 dernières pages pour nous offrir un final grandiose.

Malgré quelques longueurs, Sanctuaire est une lecture agréable, mais qui n’arrive pas à la cheville de son premier tome. Je suis curieuse de voir ce que l’auteure nous réserve dans le prochain tome ( que j’ai déjà dans ma PAL). Je pense lire le troisième livre rapidement pour ne pas faire comme avec ce tome, c’est-à-dire mettre plusieurs chapitres à me rappeler de tous les événements et de tous les personnages. 

Publicités

5 réflexions sur “La saga des quatre éléments, tome 2 : Sanctuaires (Clélie Avit)

  1. J’ai lu le premier tome il y a une éternité. Enfin il me semble… Du coup je m’attends à être perdue. Normal. De toute façon j’étais déjà paumée à la lecture du T1. Je sais ce qui m’attends alors !
    Déçue de lire que Setrian devient cet espèce de mec indécis et à tous les coups fleur bleue et plein de chichis… Va falloir que je m’accroche. En plus, quand j’ai lu cette partie de ta chronique je me suis dit : « au moins ce rôle n’est pas endossé par la fille cette fois ! » Et puis j’ai lu : « Autant vous dire que pour une fois, ce fut le personnage masculin qui me fit lever les yeux au ciel. ». MERCI ! J’ai souvent du mal avec les héroïnes. Du coup là je suis doublement déçue. Si je n’aime pas l’héroïne je ne pourrais pas combler avec le protagoniste masculin… *snif*
    Enfin bon il faut bien passer par le T2 pour arriver au T3. Ça va être compliqué mais je vais y arriver :’)

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ah bon courage ! Mais retient que La trame narrative n’est pas si mal que ça si on enlève les longueurs. Mais oui Setrian est assez insupportable, après je suis quelqu’un d’exigeant avec Les personnages !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s